La Théorie de la Conspiration Google

 

Le mois dernier, j’ai écrit un article sur les effets de l’achat de liens pour augmenter son pagerank. A ma grande surprise, j’ai eu énormément de feedbacks, dont la plupart étaient négatifs. Ce feedback a fait écho au sentiment que j’y ai vu plus d’une personne impliquée dans l’industrie SEO. C’est un sentiment qui semble penser que Google manoeuvre la SEO et la communauté entière de webmasters pour son propre profit. L’idée est même apparue comme une conspiration.

Et généralement, je n’aime pas la conspiration.

 

Ce qui a été dit

Cet article sur l’achat de liens pour augmenter son PageRank était censé simplement dire si c’était une bonne pratique pour les propriétaires de sites. La conclusion que j’ai tirée et essayé d’avérer était que n’importe quel propriétaire de site internet qui voulait adopter une démarche SEO à long terme devrait éviter d’acheter des liens. La première raison derrière cette conclusion était la position résolue de Google et Yahoo ! contre l’achat de liens pour augmenter son positionnement dans les moteurs de recherche.

Bien que plusieurs propriétaires de sites achètent actuellement des liens et y voient un effet positif, cela ne signifie pas que Google n’essaie pas activement de détecter ceux qui achètent des liens pour dévaluer ces derniers. Les propriétaires de sites qui réussissent avec cette stratégie aujourd’hui, peuvent se retrouver « dé-positionnés » si Google détecte que leur positionnement est lié à l’achat de liens.

Les réponses que j’ai reçues contre Google étaient nombreuses. Cependant, l’idée que Google tente de rendre la SEO plus difficile en décourageant les échanges de liens et les achats de liens afin de « forcer les gens » à adhérer à leur programme AdSense, était un thème qui a été soulevé dans toutes les réponses.

Alors est-ce vrai ? Google essaie-t-il de miner les efforts des honnêtes webmasters qui recherchent juste un positionnement décent dans le moteur de recherche le plus populaire au monde ? Le Googleplexe a-t-il conçu en vaste plan sinistre pour vider les poches des chefs d’entreprise ?

 

Si Google est contre l’achat de liens, pourquoi vend-il à travers son programme AdWords ?

Jim Tarabocchia de Just Binoculars a rapidement précisé que Google serait hypocrite s’il encourageait des propriétaires de sites internet à ne pas acheter des liens textuels. Après tout, si Jim a dit « si c’est le cas, pourquoi Google vend-il AdWords ? », c’est un point positif.

Il est évident que Google croit en la puissance de la publicité de liens textuels (cela représente la plus grande part des revenus de Google). Si Google était en effet contre la publicité de liens textuels, il y aurait sûrement une conclusion que nous pourrions tirer : Google n’aime pas les liens textuels parce qu’il veut être le seul à en vendre. Par conséquent, Google emploie la puissance de son réseau et le désir qu’a chaque propriétaire de site d’améliorer son positionnement pour obliger plus de gens à acheter AdWords, et exclue tout autre concurrence.

Le problème avec cette conclusion est que Google ne pénalise pas les sites internet pour le liens textuels si c’est fait d’une certaine manière. Je concèderai que Google veuille probablement gagner autant de parts de marché que possible dans l’industrie de la publicité de liens textuels. Cela ne signifie pas nécessairement que Google change ses conditions de SEO dans le but d’éradiquer cette industrie.

En fait, on pourrait même croire que Google protège cette industrie.L’introduction du tag « nofollow » est née du besoin de limiter le SP@M dans les commentaires de blogs. Ainsi, tous les liens qui possèdent cet attribut ne sont pas suivis par Google et quelques autre moteurs de recherche, et ne transmettent donc pas le PR des pages liées. Cela sert à ce que les propriétaires de sites puissent vendre des liens textuels sans être considérés comme participant à un programme pour augmenter artificiellement le positionnement d’un site dans les moteurs de recherche.

Agence Google Adwords
Développer sa stratégie de visibilité avec Google Adwords
Confiez votre Campagne Adwords à nos experts
www.cibleweb.com/adwords

Google n’est pas contre la publicité de liens textuels. Il est seulement contre les liens textuels destinés à manipuler votre positionnement. C’est ce type de liens achetés que Google essaie de détecter et sur lesquels les ingénieurs ont averti les webmasters.

 

L’argument contre Google : vous n’avez pas d’autre choix qu’AdWords

Jim Tarabocchia dit également qu’acheter des liens pour obtenir un bon PR est essentiellement la même chose qu’acheter un meilleur positionnement par le biais d’AdWords.

Et bien, ce n’est pas vraiment la même chose. Le premier problème avec cette idée qu’elle égalise le positionnement naturel et le positionnement résultant des listes payantes. Les listes payantes ont prouvé maintes et maintes fois qu’elles n’étaient pas aussi efficaces que le positionnement naturel. Les utilisateurs font beaucoup plus confiance à un site internet lorsqu’ils le trouve sur une liste organique.

L’idée que Google veuille que chaque propriétaire de site participe à AdWords n’est pas nouvelle, et elle n’est pas loin de la vérité. Mais l’idée que Google tente d’une façon ou d’une autre à obliger les propriétaires de sites à investir dans une campagne AdWords met Google en fâcheuse posture.

 

Google ne peut pas empêcher les sites de bien se positionner

Il y a seulement un nombre limité de sites web qui obtiendront un meilleur positionnement pour n’importe quel mot-clé. En fait, nous savons exactement combien de sites internet recevront un rang supérieur. A la première page, il y aura 10 sites positionnés, 10 autres à la seconde, etc… Le fait est, pour n’importe quel mot-clé donné, indépendamment du nombre de sites se concurrençant pour celui-ci, il y a un nombre fixe de positions supérieures disponibles.

Jim explique que Google veut tenir hors du Top10 les sites n’utilisant pas AdWords. Le problème avec cette idée est que Google ne peut pas faire cela car il doit toujours y avoir 10 sites positionnés en première page, 10 dans la 2ème et ainsi de suite. Qu’importe si ces sites ont fait deséchanges de liens ou achétés certains, ou s’ils pratiquent la SEO traditionnelle. Il est toujours obligé de fournir une liste fixe de sites pour n’importe quel mot-clé donné. Indépendamment de la manière utilisée, Google ne peut pas forcer les gens à utiliser AdWords en empêchant l’accomplissement d’un bon positionnement.

La théorie selon laquelle les listes organiques de Google et les listes payantes soient liées d’une manière quelconque n’est pas nouvelle non plus. Dans ce scénario, nous pouvons voir que c’est une impossibilité pour Google d’emmener les gens vers les listes payantes en rendant les listes organiques plus difficiles à atteindre. Indépendamment de la façon dont Google élabore ses critères de positionnement, nous aurons toujours un nombre fixe de sites internet qui se positionneront bien.

 

Est-ce que Google récompense les utilisateurs s’AdSense en favorisant leur positionnement ?

Une autre théorie de conspiration, qui semble avoir beaucoup d’adeptes, est que Google récompense d’une façon ou d’une autre ses annonceurs ou même des éditeurs d’AdSense avec un positionnement plus favorable. C’est-à-dire que si vous dépensez un montant régulier d’argent en listes payantes, Google vous traitera alors plus favorablement dans ses résultats normaux de recherche.

Cependant, de nouveau, il y a un problème. Cette fois, nous ne constatons simplement pas d’évidence empirique pour soutenir cette théorie. Quand AdWords a été lancé, plusieurs SEO ont testé cette théorie en achetant des listes payantes de taille variable, et ce, sur une période donnée. Les résultats ? Il n’y avait absolument aucune corrélation entre acheter un compte AdWords et votre positionnement naturel lors d’une recherche.

 

Revenons à ce qui a été dit

Ainsi, dans l’article qui a engendré cette mini-discussion, j’en suis venu à la conclusion que l’achat de liens pour améliorer son positionnement naturel dans les moteurs de recherche n’était pas une bonne idée. La raison ? Parce que les moteurs de recherche n’aiment pas les liens achetés. L’oeil critique de cet article a semblé vouloir établir un lien entre les listes organiques d’AdWords et de Google et que, d’une façon ou d’une autre, Google encourageait de plus en plus d’utilisateurs à utiliser AdWords.

Mais nous ne voyons aucune évidence qui nous permettent de dire que les listes organiques d’AdWords et de Google soient liées de quelque façon que ce soit. En fait, il est bien connu que Google a séparé son département d’AdWords de son département de listes organiques de recherche, dans un effort de se préserver de l’influence de chacune d’elles.

Alors, si Google ne recherche pas les acheteurs de liens pour son propre profit, pourquoi est-il tellement contre l’achat de liens et même contre quelques formes d’échanges ? C’est à cette question que j’ai essayé de répondre dans mon précédent article. Visiblement, je n’y ai pas répondu du mieux que je pouvais. Mais vous pouvez toujours retourner lire cet article.

Si je devais récapituler l’article, cependant, je dirais simplement que Google décourage à acheter des liens afin d’obtenir un PR plus élevé, aussi bien qu’à échanger les liens dans le même but, parce que c’est habituellement considéré comme une manipulation de positionnement.

 

Alors que devez-vous faire ?

Alors si l’achat de liens pour augmenter le PR n’est pas une bonne idée, et puisqu’il semble que Google tente maintenant de dévaluer les liens qui font partie d’un programme d’échange de liens, qu’est-ce que les propriétaires de sites devraient faire ? Quel est le truc pour obtenir un meilleur positionnement ?

Vous devez continuer d’essayer d’obtenir des backlinks pour votre site. Vous pouvez le faire par des échanges de liens, et le faire le plus naturellement possible. Ce que cela signifie ? Cela veut dire simplement qu’il faut lier votre site seulement aux sites qui sont importants pour vos visiteurs, et figurer sur un site internet sans lien retour. Cela veut dire également qu’il faut que vous vous débarrassiez de cet énorme annuaire qui est sur votre site qui draine des dizaines voire des centaines de sites qui ne sont là que pour augmenter leur PR. Cela signifie aussi que vous devriez vous engager dans des activités en-dehors de la SEO pour récolter des liens. Les communiqués de presse et les nouvelles comme des articles exclusifs sont tous des moyens puissants d’obtenir des liens sans rien devoir en retour.

Que vous soyez d’accord ou non avec l’approche de Google concernant les échanges de liens, si pour aucune autre raison que pour vos visiteurs, vous devriez toujours approcher les échanges de liens comme une manière d’offrir une valeur ajoutée à vos visiteurs. Ce qui résultera en optant pour cette approche sera que votre frafic augmentera bien plus que par n’importe quel programme d’échange de liens, et votre PR augmentera aussi bien.

cibleweb Agence webmarketing
Nous définissons ensemble votre stratégie
En fonction de vos objectifs
Confiez nous la gestion de vos campagnes
Consultez notre agence et nos experts
http://www.cibleweb.com

A propos AudreyPortes

Audrey est en thèse de doctorat #marketing et monitrice d'enseignement à l'IAE de Montpellier. Elle a en poche un master 2 spécialisé #emarketing et a passé une année aux USA. Elle travaille plus particulièrement sur l'omni-canal, les parcours d'achat, le #CRM, la relation client, la transparence des entreprises et le dilemme de privacy paradox dans un contexte hyper-connecté. Passionnée par de nombreux sujets : recherche en marketing, psychologie du consommateur... et surtout de running ! Egalement blogueuse #ecommerce, #communitymanager au quotidien et sur des événements spécialisés comme #connecsud. Try to follow her : @AudreyPortes

Une réflexion au sujet de « La Théorie de la Conspiration Google »
  1. Pingback: La Théorie de la Conspiration Google - Arkantos-consulting | Arkantos-consulting

Comments are closed.