« Un client omni-canal dépense 20% de plus qu’un client multi-canal »

ecommerecommAvec l’avènement du e-commerce et le développement de nouvelles stratégies de distribution, les consommateurs se voient proposés de nombreux parcours d’achat. Intuiko nous propose une infographie afin de mieux comprendre les comportements liés au développement de la distribution multi et omni-canal. LA chose à retenir ? Les canaux sont COMPLEMENTAIRES et ne se substituent pas l’un à l’autre !

E–commerce, M-commerce, magasin physique : les chiffres par canal de distribution

Le e-commerce représente maintenant 157 300 sites de vente en ligne (+14% en 2014) et 82% des ménages ont accès à internet ce qui représente pas moins de 54 millions d’internautes français ! En cette même année 2014, les français ont dépensé 57 milliards d’euros en ligne. Sur le podium européen, la France se situe en troisième position derrière l’Angleterre et l’Allemagne.

En ce qui concerne le M-commerce, 4.6 millions de français ont acheté un bien ou un service sur mobile en 2014. Cela représente 7% des ventes en ligne. Quelques chiffres parlants du m-commerce : 3 français sur 5 possède un smartphone, 1/4 des recherches de vêtements en ligne ont été faites via smartphone en France et 1 français sur 4 utilise son smartphone pour comparer les prix en magasin ! Le mobile est au cœur du processus d’achat.

Le magasin physique représente toujours 90% des achats et 92% des acheteurs cross-canaux préfèrent les magasins physiques pour l’interaction avec le produit tandis que 72% d’entre eux préfèrent la boutique physique pour la praticité (pas de frais de port par exemple ou magasin à proximité). Les taux de transformation en magasins sont au moins 20 fois plus élevés que dans l’e-commerce, d’où l’importance du cross-canal pour les marchands.

L’omni-canal : des stratégies de distribution très performantes

92% des personnes sont intéressées par la réservation des produits sur internet et par le fait de le retirer dans les points de vente du commerçant. D’ailleurs, 64% des acheteurs qui ont réservé leur produit ou service sur le site internet l’ont ensuite retiré directement en magasin.

  • Le consommateur omnicanal dépense en moyenne 20% de plus que le client multicanal
  • Le consommateur multicanal dépense 15 à 20% de plus que le client monocanal

Le drive est également une tendance forte de l’omni-canal : 1 foyer sur 4 a déjà effectué ses courses en drive au cours de l’année. Cela représente +25% des ventes en drive en 2015.

Enfin, dernier point, mais non des moindre : l’omni-canal s’avère être une solution largement plébiscitée par les internautes toutefois les entreprises n’ont pas encore toutes compris ce phénomène ou non pas les ressources nécessaires afin de se lancer dans une telle distribution. Seulement 37% des entreprises proposent un service de click and collect alors que 92% des consommateurs sont intéressés par ce service.

chiffresomnicanal

Retrouvez nos formations ecommerce
Comment élaborer son site ecommerce en cohérence avec ses objectifs commerciaux ?
Quelle solution ecommerce choisir ?
Open source (prestashop, magento) ou en mode location (oxatis, wizishop, etc...)
Retrouvez le programme détaillé de nos formations ecommerce sur
formations.cibleweb.com

A propos AudreyPortes

Audrey est en thèse de doctorat #marketing et monitrice d'enseignement à l'IAE de Montpellier. Elle a en poche un master 2 spécialisé #emarketing et a passé une année aux USA. Elle travaille plus particulièrement sur l'omni-canal, les parcours d'achat, le #CRM, la relation client, la transparence des entreprises et le dilemme de privacy paradox dans un contexte hyper-connecté. Passionnée par de nombreux sujets : recherche en marketing, psychologie du consommateur... et surtout de running ! Egalement blogueuse #ecommerce, #communitymanager au quotidien et sur des événements spécialisés comme #connecsud. Try to follow her : @AudreyPortes

,