Le « Red Slow Label » et le « Slow to Load » ou quand le temps de chargement de votre site importe !

Le Journal du Net a réalisé un bilan concernant l’impact du temps de chargement de chargement des pages web sur le référencement naturel des sites internet. Google a largement évolué à ce sujet et accorde une importance toute particulière à la durée que met une page à se charger. En effet, comme vous le savez, les internautes ont tendance à quitter le site rapidement si ce dernier ne se charge pas dans un délai correct.

Si vous souhaitez optimiser l’expérience utilisateur sur votre site ainsi que vos indicateurs clés de réussite, à vous de travailler sur les éléments techniques qui rendront vos pages plus « light » et donc plus facile à charger.

A l’origine : l’importance du temps de chargement des pages web pour Google

Depuis quelques temps déjà, Google accorde une grande importance au temps de chargement des sites web. Votre positionnement dans les SERPs dépend alors de la rapidité de votre site.

Pour le mastodonte, la vitesse (velocity) et l’élément le plus important du web. C’est le leitmotiv de Google et son principal élément de différenciation. Souvenez-vous…en 2009 Google et Bing s’associaient dans une étude afin de comprendre l’impact du temps d’attente sur les internautes. Il a été mis en exergue que plus le temps était long, plus les revenus publicitaires devenaient maigres…

Impacts, sur différents KPIs de différents délais d’attente (de 50 à 2000 ms)
 

Différents outils de Google vous permettent de travailler sur le temps de chargement de votre site web : Google Analytics, Google Fonts (impact de l’utilisation d’une ou plusieurs police de caractères sur le temps de chargement), PageSpeed Insights (permet de savoir à quelle vitesse se charge votre site), PageSpeed Module (outil d’optimisation automatique des pages web)…

2010 : Google pénalisait déjà les sites lents !

C’est en Avril 2010 que le moteur de recherche s’est lancé dans la pénalisation des sites lents. A ce moment-là Google indiquait que 1% des sites indexés étaient concernés. En 2015, après la vague du « mobile friendly », Garry Illyes, analyste chez Google, a ajouté que de nouveaux critères allaient être prise en compte dans le classement des pages, notamment la vitesse de chargement.

Google recommande un temps de chargement inférieur à 3 secondes. Attention, si vous dépassez ce temps d’attente, vous risquez dans quelques temps de voir votre site affublé d’une mention Red Slow Label ou Slow to Load

La mise en place de labels dans les résultats de recherche

Red Slow Label

red-slow-label

Slow To Load

google-slow-to-load-test

Ces deux labels indiquent aux utilisateurs avant même de cliquer que le site risque de charger lentement. Une perte de trafic qui risque de vous portez préjudice ! A vous de travailler dés maintenant sur le temps de chargement de vos pages web pour devancer vos concurrents 🙂

A propos AudreyPortes

Audrey est en thèse de doctorat #marketing et monitrice d'enseignement à l'IAE de Montpellier. Elle a en poche un master 2 spécialisé #emarketing et a passé une année aux USA. Elle travaille plus particulièrement sur l'omni-canal, les parcours d'achat, le #CRM, la relation client, la transparence des entreprises et le dilemme de privacy paradox dans un contexte hyper-connecté. Passionnée par de nombreux sujets : recherche en marketing, psychologie du consommateur... et surtout de running ! Egalement blogueuse #ecommerce, #communitymanager au quotidien et sur des événements spécialisés comme #connecsud. Try to follow her : @AudreyPortes

,