Burn-out : Quand le digital et les emails sont en cause !

Nous avons de plus en plus de difficultés à déconnecter du travail. La cause est en grande partie celle de nos boîtes de réception emailing.

Accessibles n’importe où et n’importe quand, elles ont un pouvoir particulièrement inquiétant sur notre temps libre et sur notre capacité à lâcher prise. Ah les boîtes de réception des emails…

L’hyperconnexion : le mal du siècle ?

L’hyperconnexion des managers et des cadres est réelle. C’est devenue un réel mal pour le bien-être des salariés puisque cela peut amener à un vrai burn-out. Ce fléau est même pris très sérieusement en compte par le gouvernement. La loi travail pourrait s’y intéresser sous peu.

 A quand la digital détox ?

Apparement la digital detox ce ne sera pas pour tout de suite… En effet, les cadres reçoivent habituellement environ 121 emails par jour. Cela représente 5,6 heures à répondre, à classer, à gérer des emails.

Des chiffres alarmants sur l’emailing :

  • 205 milliards d’emails sont envoyés et reçus chaque jour dans le monde. Il augmente de 3% chaque année
  • Un smartphone est consulté 150 fois par jour
  • Une consultation omniprésente des emails : 42% des américains consultent leurs emails aux toilettes et 18% les lisent en conduisant
  • Les cadres et managers ont de moins en moins de temps pour « réfléchir » au quotidien. Les emails à traiter prennent beaucoup trop de temps au quotidien et empêchent les managers de mener à bien leurs tâches stratégiques

Lutter contre le burn-out emailing

Certaines entreprises essayent de lutter contre cette tendance afin de préserver ses salariés. Voilà quelques idées à prendre en compte ou à essayer.

Solution 1 : Bloquer les serveurs hors des horaires de travail

Comme Volkswagen en 2011, bloquez les serveurs pour éviter que les managers se connectente sur leur temps de repos. L’entreprise les a bloqué de 18h15 à 7heures et le week-end.

Solution 2 : Se couper du monde une matinée par semaine

Comme Intel, incitez vos salariés à se couper de leurs boîtes de réception et de leurs téléphones une matinée par semaine. Le groupe électronique Intel a mis en place cette solution le mardi matin. Chaque adhérent à ce programme a donc eu une matinée ultra-productive par semaine 😉

Solution 3 : Effacer les emails lors des vacances

Et si vous développiez le programme « Mail on Holiday » ? Il permet d’effacer automatiquement les messages reçus durant les congés. Lors de l’effacement automatique du message, l’expéditeur est tout de même informé des vacances du salarié et que son email sera effacé. L’email d’un collègue peut être donné afin de pouvoir traiter la demande.

Solution 4 : Reconnaître le travail à la maison

C’est une première ! BMW permet à ses salariés de noter les heures réalisées en dehors du bureau à répondre aux emails. Les salariés peuvent aussi indiquer quand ils sont joignables ou non à leurs responsables. No stress !

Solution 5 : Envoyer les emails en différé

Il existe des modules qui permettent l’envoi des emails en différé. En d’autres termes vous pouvez gérer vos emails et y répondre à n’importe quelle heure et un module permet de différer les envois de manière automatique au lendemain matin afin de ne pas déranger le récepteur du message s’il ne s’est pas déconnecté.

Solution 6 : Instaurer les journées sans emails

PriceMinister Rakuten France a instaurer ce type de journée afin de sensibiliser ses salariés sur les vertus des pauses sans email. Du temps pour réfléchir, avancer sur des projets, faire du brainstorming ou avoir une idée brillante 😉

Solution 7 : Déculpabilisez-vous !

Ajoutez en bas de vos emails une petite phrase du style « Mon email n’appelle pas de réponse immédiate » par exemple. Ou bien « Pas de panique, je répondrai à votre email dans les 72h ». Faites en sorte de ne pas vous stresser inutilement !

gestionburnoutemail

Création newsletter

A propos AudreyPortes

Audrey est en thèse de doctorat #marketing et monitrice d'enseignement à l'IAE de Montpellier. Elle a en poche un master 2 spécialisé #emarketing et a passé une année aux USA. Elle travaille plus particulièrement sur l'omni-canal, les parcours d'achat, le #CRM, la relation client, la transparence des entreprises et le dilemme de privacy paradox dans un contexte hyper-connecté. Passionnée par de nombreux sujets : recherche en marketing, psychologie du consommateur... et surtout de running ! Egalement blogueuse #ecommerce, #communitymanager au quotidien et sur des événements spécialisés comme #connecsud. Try to follow her : @AudreyPortes

,