Infographie : Comprendre les grandes tendances des réseaux sociaux en 2018

2017 a été une année très riche pour les webmarketers. Les réseaux sociaux ont tous largement évolué : Twitter propose une nouvelle limite à ses tweets (280 caractères), Instagram propose un nouveau format permettant de publier plusieurs photos dans un seul post, les filtres sont de plus en plus nombreux (sponsorisés ou non) et les stratégies d’influence vont bon train.

Dans l’infographie ci-dessous, vous trouverez les 6 tendances de fond que nous allons retrouver en 2018 dans les stratégie marketing.

#1. La montée des micro-influenceurs

Selon le rapport « Global Trust in Advertising » de Nielsen, 83% des consommateurs font confiance aux recommandations de personnes qu’ils connaissent, et 66% font confiance à d’autres avis de consommateurs publiés en ligne. De nombreuses marques utilisent des stratégies de marketing d’influence basées sur les médias sociaux pour établir la confiance avec leurs clients.

Cependant, alors que l’utilisation de « macro-influenceurs » peut encore être efficace en 2018, de nombreux experts misent sur le marketing de la micro-influence. Cette stratégie concerne l’utilisation d’influenceurs à plus petite échelle qui peuvent aider à promouvoir une marque, un produit ou un service d’une manière plus authentique.

MullenLowe a montré des statistiques intéressantes sur l’efficacité des micro-influenceurs. Les entreprises de vente au détail et de divertissement qui utilisent des micro-influenceurs ont vu leur taux d’engagement augmenter de 50% par rapport à ceux qui utilisent des influenceurs « macro ». Ces campagnes réalisées avec des « micro-influenceurs » ont généré 10 fois plus d’efficacité que les influenceurs avec des suivis plus massifs, ce qui les rend plus rentables.

Daniel Wellington et Starbucks sont deux marques qui ont utilisé cette technique en 2017. Attendez-vous à remarquer plus souvent cette stratégie sur les réseaux sociaux en 2018.

#2. Le focus sur la génération Z

Selon une récente étude du cabinet financier Goldman Sachs, la Generation Z est la génération montante et devient bien plus utile à la plupart des organisations que la génération Y. Né après 1995, le plus âgé de la génération Z a aujourd’hui 22 ans. Cela signifie qu’ils commencent tout juste à entrer sur le marché du travail et qu’ils auront un pouvoir d’achat de plus en plus important avec les années.

Dans la perspective des médias sociaux, la génération Z est plus susceptible d’utiliser des plateformes qui les aide à produire du contenu éphémère, comme Instagram Stories et Snapchat. Les marques utilisent ces plateformes pour séduire cette génération de jeunes internautes.

#3. Les « fakes » comptes Twitter

Twitter a connu une période difficile en 2017. Par rapport à d’autres plateformes, le réseau social n’a pas réussi à se développer, selon Statista. Le plus gros problème auquel Twitter est actuellement confronté, concerne les réseaux de faux comptes sur la plateforme (jusqu’à 48 millions de comptes). Les experts pensent que la plupart de ces faux comptes ou « robots » ont retweeté de l’information pour la rendre plus populaire.

Alors que Twitter a déjà annoncé de nouvelles mesures de détection de robots, les marketeurs  devraient prendre toutes les mesures nécessaires pour éviter d’attirer de faux profils sociaux en 2018. A vous de scanner vos profils sur les réseaux sociaux et de détecter les faux comptes.

#4. L’impact de la culture « call-out » sur les marques

Il ne fait aucun doute que 2017 est l’année de la culture « call-out ». En d’autres termes, les médias sociaux ont donné aux individus le pouvoir d’interpeller les marques à n’importe quel moment.

Selon SproutSocial, 46% des consommateurs ont interpellé une marque via les médias sociaux en 2017. Parmi ces personnes, 55% interpellent les marques simplement pour obtenir la résolution d’un problème ou une réponse à une question. Par conséquent, les marques qui n’ont pas encore défini de stratégie de réponse aux demandes, question, SAV sur les réseaux sociaux feraient mieux de développer une ligne directrice rapidement.

#5. L’utilisation des plateformes de messagerie

Selon Statista, plus de 2,5 millions de personnes utilisent des plateformes de messagerie à l’échelle mondiale, et pourtant les marques sont toujours principalement axées sur la communication avec les consommateurs sur les réseaux sociaux.

En 2018, nous pouvons nous attendre à ce que plus de marques investissent des ressources dans la création d’une avec les consommateurs sur les plateformes de messagerie. De plus, comme l’intelligence artificielle, les assistants vocaux et les chatbots s’intègrent aux applications de messagerie populaires telles que Messenger et WhatsApp, davantage de marques seront en mesure d’offrir des expériences d’achat personnalisées à leurs clients dans les années à venir.

#6. La lutte contre les « fake news ».

Aussi dommageables et trompeuses qu’elles soient, la propagation de fausses nouvelles sur diverses plateformes de médias sociaux est maintenant une préoccupation majeure, non seulement pour le public mais aussi pour les marques. Les internautes deviennent de plus en plus sceptiques sur le contenu sponsorisé.

Jusqu’à ce que les réseaux sociaux arrivent à trouver une solution plus fiable au problème des « fake news », les marketers doivent devenir plus proactifs dans la lutte contre ce problème. En tant que tel, une formation adéquate sur la façon de traiter efficacement les « fake news » deviendra un objectif pour de nombreuses marques – y compris pour celles qui n’ont pas encore de présence sur les médias sociaux pour le moment.

Source de l’infographie

Retrouvez nos formations réseaux sociaux
Community manager comment ça marche ?
Bien utiliser Facebook et twitter
Personal branding et eRéputation
Retrouvez le programme détaillé de nos formations réseaux sociaux sur
http://formations.cibleweb.com/category/catalogue/formation-reseaux-sociaux