Définition du jour : Le graymail management

Vous ne connaissez peut-être pas la terme « graymail » mais vous y avez été déjà confronté dans votre vie quotidienne, c’est sur et certain ! Informations, offres promotionnelles, alertes réseaux sociaux, avertissements quelconques…voilà ce que sont les graymails ! Vous avez « signé » pour les recevoir mais ils encombrent maintenant votre boîte de réception car ils sont bien trop nombreux.

Quelle différence entre le graymail et le spam ?

Eh bien c’est simple, la différence entre un spam et un graymail est le fait que vous avez choisi au préalable de recevoir le graymail. En d’autres termes, vous avez coché une case (opt-in) afin de recevoir les offres en question. Cela indique qu’à l’origine l’information reçue était jugée intéressante. En ce qui concerne le spam, vous n’avez jamais choisi de le recevoir.

Conseils pratiques sur le graymail management

Dans votre vie quotidienne vous pouvez choisir de gérer ces graymails. En effet, de nombreuses messageries arrivent à faire la différence entre vos emails perso ou pro et les graymails. Ces messageries classent alors les graymails, courriers non prioritaires, dans une catégorie à part.

En tant que consommateur, attention donc lorsque vous souscrivez à une carte de fidélité, lorsque vous vous inscrivez à une newsletter ou sur un site web. C’est à ce moment là que vous choisissez ou non de recevoir certaines offres par email.

Bien que le graymail soit mal vu par les internautes, les entreprises continuent de mettre en place de telles pratiques et elles redoutent le classement de ces courriers dans des sous-catégories de la boite de réception. Un manque à gagner certain pour eux !

En tant que marchand attention donc à bien gérer votre stratégie emailing et les emails envoyés pour notifier de certains éléments peu intéressants pour les internautes. Choisissez une fréquence d’envoi qui ne vous nuira pas et qui n’agacera pas vos internautes. Sinon, vous risquez, au lieu de bien faire, de récolter la colère des internautes ; ce qui jouera sur votre e-reputation et sur votre image à coup sûr.

Afin de limiter la réception de graymails, désinscrivez-vous de leur réception grâce à un lien de désabonnement obligatoirement placé en bas des emails (souvent en très petit). Vous pouvez aussi mettre en place une solution plus radicale en créant une boite de réception qui ne vous servira que pour vos cartes de fidélité et inscriptions quelconques. Votre messagerie principale restera alors clean 😉

A propos AudreyPortes

Audrey est en thèse de doctorat #marketing et monitrice d'enseignement à l'IAE de Montpellier. Elle a en poche un master 2 spécialisé #emarketing et a passé une année aux USA. Elle travaille plus particulièrement sur l'omni-canal, les parcours d'achat, le #CRM, la relation client, la transparence des entreprises et le dilemme de privacy paradox dans un contexte hyper-connecté. Passionnée par de nombreux sujets : recherche en marketing, psychologie du consommateur... et surtout de running ! Egalement blogueuse #ecommerce, #communitymanager au quotidien et sur des événements spécialisés comme #connecsud. Try to follow her : @AudreyPortes

,