Google 2021 & sa mise à jour Page Experience Update

experience update

Il semblerait qu’une prochaine mise à jour Google soit prévue pour 2021 : le Page Experience Update.

Habituellement, Google lance des mises à jour de son algorithme sans prévenir. Pour cette fois, le moteur de recherche a prévenu ! Les webmaster et les spécialistes du marketing ont du temps pour se préparer à ce changement.

Qu’est-ce que la mise à jour Page Experience Update ?

Le Page Experience Update de Google permet de mesurer l’expérience globale qu’un utilisateur a concernant l’interaction avec la page d’un site Web.

D’après Google, l’optimisation des différents éléments d’interaction avec une page Web permettent aux internautes de vivre une expérience plus agréable. Grâce à cette expérience optimisée, ils seront plus engagés et pourront, en ce sens, réaliser des transaction « sans couture ». L’idée ici selon Google, est donc de proposer plus de convivialité sur les sites Web.

Cela passe par des critères tels que le temps de chargement, l’interactivité et la stabilité du contenu lors du chargement.

N’oubliez pas que le contenu reste le facteur le plus important pour le positionnement de votre site mais si vous proposez du contenu similaire à d’autres, c’est l’expérience vécue avec vos pages web qui va déterminer quel site sera positionné en premier.

Quels sont les facteurs essentiels de la mise à jour Experience Update ?

Les éléments principaux concernant cette mise à jour concerne : le chargement, l’interactivité et la stabilité visuelle, la convivialité « mobile », la navigation sécurisée (HTTPS) et l’absence d’intrusion interstitielle.

Voilà quelques détails ci-dessous :

  • LCP (Largest Contentful Paint) : mesure le temps de chargement du contenu principal de la page (du plus grand/gros élément de contenu). Vous devez viser un LCP inférieur à 2,5 secondes.

 

  • FID (First Input Delay) : ce paramètre mesure le délai entre le moment où un utilisateur interagit pour la première fois avec votre page web (clique sur un lien, etc.) et le moment où la page répond effectivement. Comme le dit Google, « c’est comme si l’on mesurait le temps qui s’écoule entre le moment où l’on sonne à la porte de quelqu’un et celui où il répond à la porte ». Pour offrir une bonne expérience à l’utilisateur, efforcez-vous d’obtenir un FID inférieur à 100 millisecondes.

 

  • CLS (Cumulative Layout Shift) : permet de suivre la stabilité visuelle du contenu de votre page web. Si la mise en page de votre site change de manière inattendue, c’est considéré comme une mauvaise expérience pour l’utilisateur. Si vous avez déjà essayé de cliquer ou de taper sur quelque chose et que le bouton ou le lien s’est déplacé, vous savez à quel point cela peut être frustrant. Assurez-vous que votre score CLS est inférieur à 0,1.

 

  • Convivialité mobile : ce signal vérifie si votre page répond parfaitement bien à la lecture depuis mobile. Les utilisateurs de téléphones portables représentent plus de 51 % du trafic Internet global, et Google veut leur offrir la meilleure expérience possible.

 

  • Navigation sûre : ce signal permet de vérifier si votre site contient des logiciels malveillants ou des contenus trompeurs.

 

  • HTTPS : il s’agit d’analyser si la connexion de votre site est sécurisée via HTTPS. Google privilégie les sites en HTTPS.

 

  • Interstices intrusifs : cela permet de s’assurer que le contenu principal est facilement accessible à l’utilisateur. Un interstitiel est une publicité qui apparaît lorsqu’une page web est en cours de téléchargement. Evidemment Google n’est pas fan de ce genre de contenu, vous l’aurez bien compris…

 

Cette mise à jour « Experience Update » de Google sera lancée en 2021. Cela vous laisse encore un peu de temps pour vous y préparer. Retrouvez sur le blog la semaine prochaine un article pour vous guider dans l’optimisation de votre site Web suite à cette mise à jour Google.