Acheter des liens pour augmenter son PageRank ?

 

J’ai toujours été stupéfait de voir comment une société (Google) peut littéralement soutenir des centaines, voire des milliers, d’autres entreprises. Je me réfère ici au nombre incroyable de « sous-industries » qui se sont développées autour de chaque nuance de Google et autres moteurs de recherche.

Pensez à certains aspects du SEO (Seach Engine Optimization) et indubitablement vous trouverez toujours une niche de marché avec plusieurs sociétés qui se concentrent sur cet aspect spécifique, et qui font beaucoup d’argent avec.

Une de ces « sous-industries » est l’industrie de l’échange de liens. Comme vous le savez tous (assurément), Google base une partie de son algorithme d’indexation sur le nombre, la qualité et la variété des liens entrants d’un site internet.

Récemment, Google a décidé de regarder de plus près les liens d’autorité. Mais le concept reste toujours identique, et plus important encore, le message aux webmasters reste également identique : l’échange de liens est primordial.

Puisqu’obtenir des liens de qualité est important, de nombreux entrepreneurs se sont jetés dans le feu de l’action en développant des sociétés promettant d’obtenir de propriétaires de sites internet des centaines (si ce n’est pas des milliers) de liens entrants de qualité. Parmi ces sociétés, on retrouve les communautés d’échange de liens, les programmes informatiques, les systèmes d’écriture d’articles, les systèmes de création de blog (ou de splog), et l’achat de liens. Une véritable stratégie de référencement naturel doit être mise en place pour espérer des résulats probants même dans le liking.

Aujourd’hui, nous allons nous concentrer uniquement sur l’achat de liens car le sujet fait la Une des journaux spécialisés. (ci dessous une infographie vous permettant de comprendre d’où peuvent venir vos liens)

Netlinking et référencement naturel

 

L’achat de liens, qu’est-ce que c’est ?

Cela part d’une idée très simple. Les propriétaires ont besoin de liens de qualité émanant de sites à fort PageRank (PR). Ces sites internet cherchent à monayer cet aspect. L’opportunité est ainsi créée. Les sites à fort PR ouvrent une partie de leur site où un propriétaire peut acheter un lien en dur avec l’espoir d’améliorer grâce à cela leur propre PR. Aujourd’hui, évidemment, l’achat de liens est devenu un peu plus compliqué.

Ce qui a commencé par un propriétaire de site demandant à un autre d’échanger son lien contre de l’argent est aujourd’hui devenu une industrie significative. Nous avons des revendeurs de liens, des systèmes avancés de gestion de liens, etc… L’idée est toujours identique, vous achetez un lien dans l’espoir d’augmenter votre PR.

 

 

L’achat de liens est-il en adéquation avec les moteurs de recherche ?

Google, n’aime pas les achats de liens. Son point de vue est qu’acheter et vendre des liens en dur abaisse la valeur et la fidélité globales des liens sur Internet. Matt Cutts a expliqué en septembre dernier ce que Google et certaines personnes de chez Google pensaient à ce sujet. En un mot, ils n’aiment pas du tout. Bien qu’ils reconnaissent que certains achètent des liens juste pour le trafic, ils leur est d’avis que si quelqu’un veut acheter un lien, il devrait ajouter l’attribut « nofollow » (= ne pas suivre) à celui-ci pour s’assurer qu’il ne sera pas inclus dans l’indexation d’un moteur.

Yahoo! est également contre l’achat de liens. Le blogger Jeremy Zawodny, qui s’avère justement être un employé du département de la recherche de Yahoo!, a commencé à vendre des liens sur son blog. Le lien sera valide durant 1 mois, le temps qu’il examine les diverses méthodes de paiement sur son site. Si vous prêtez attention à ces liens, vous verrez qu’ils ne contiennent pas l’attribut « nofollow ». Bien que ceci ne constitue pas une approbation officielle d’acheter ou de vendre des liens, cela signifie qu’au moins une personne influente chez Yahoo! est ouverte à l’idée d’employer le lien comme une valeur monayable sur Internet.

Agence Google Adwords
Développer sa stratégie de visibilité avec Google Adwords
Confiez votre Campagne Adwords à nos experts
www.cibleweb.com/adwords

Cela est-il un aperçu de la façon dont Google et Yahoo! positionnent les sites ? Nous savons tous que Google insiste beaucoup sur la manière dont sont liés les sites à d’autres, ce qui explique pourquoi il combat si âprement pour réduire la vente et l’achat de liens. Cela veut-il dire pour autant que Yahoo! n’accorde pas autant d’importance aux liens que Google ? Ou pourrait-il s’agir simplement du fait que Yahoo ! est davantage capable de déterminer la pertinence d’une page web que Google ?

 

Donc, puis-je acheter des liens ?

Il serait facile de dire que d’acheter des liens est une pratique décente et que vous ne risquez rien en faisant cela. J’aimerai bien pouvoir acheter quelques liens, y compris un sur le Blog de Jeremy. Mais la vérité est que, si vous voulez bien vous positionner sur le long terme dans chacun de ces 2 moteurs de recherche sans encourir une future pénalisation, vous devriez probablement restreindre l’achat de liens. Google a déjà expliqué maintes fois que l’achat de liens n’est pas une pratique acceptable, et cela peut vous nuire. Selon Matt Cutts, Google serait parvenu tout à fait à-même de pouvoir identifier des liens achetés.

Je n’ai aucun doute qu’il y a des milliers de sites qui ont acheté des liens seulement pour pouvoir améliorer leur Pagerank de manière significative. Mais je doute néanmoins que Google ou n’importe quel autre moteur de recherche qui accorde du poids à la qualité d’un lien puisse correctement déterminer s’il a été acheté ou non. Vous pourriez très bien acheter un lien et réussir avec cette pratique. Le tout est de développer une stratégie SEO et de netlinking un minimum « propre ».

Mais tout découle des choix que vous allez faire. Vous devez vous rendre compte que les achats de liens sont un risque. Si un moteur de recherche vous attrape pour cette pratique, il considérera assurément votre site comme douteux. Ce que nous devons également comprendre que les moteurs ne se fondent plus uniquement sur des scripts pour identifier les sites considérés comme sp@m, ils emploient également des êtres humains pour confirmer ce que les scripts trouvent.

 

Exception à la règle

Chaque règle a son exception et celle-ci n’y échappe pas. Il y a une forme légitime dans l’achat de liens. Une des bonnes choses dans l’achat et la vente de liens est que cela nous a appris qu’un lien texte en dur a la capacité de générer du vrai trafic. Si vous voulez vous adonner à cette pratique, alors achetez des liens en rapport avec le thème de votre site.

Bien sûr, vous devriez vous assurer que vous n’aurez pas d’ennuis en achetant des liens, même si votre intention est bonne. Bien que Google soit mieux à-même de déterminer quels liens sont achetés ou non, il ne peut déterminer l’intention d’une personne. Pour vous préserver, demandez à la personne à qui vous acheter le lien de mettre l’attribut « nofollow ». Ceci vous protégera tous les deux et vous ne pourrez pas être pénalisés.

 

Stratégies globales d’échanges de liens

La discussion sur les schémas et les méthodes d’échange de liens a fait couler beaucoup d’encre. Beaucoup de gens ont eu du succès avec cette pratique et il existe un nombre considérables d’organismes qualifiés qui peuvent vous obtenir de très bons backlinks. Quelque soit le schéma dont vous avez ententu parlé ou auquel vous participez, votre but principal devrait toujours être d’avoir des liens de grande qualité, à sens unique et qui se produisent naturellement. Ce serait le type de cas où quelqu’un ajouterait volontairement votre lien parce qu’il trouverait votre contenu intéressant, plutôt que de vouloir le monayer.

Les stratégies et les schémas d’échange de liens vont sans aucun doute évoluer. Récemment, j’ai entendu parler de quelques-uns qui, à mon sens, seront un succès. Mais jamais rien ne remplacera la qualité d’un lien, le lien normal d’une source à votre site parce que vous avez un contenu intéressant à offrir.

A propos AudreyPortes

Audrey est en thèse de doctorat #marketing et monitrice d'enseignement à l'IAE de Montpellier. Elle a en poche un master 2 spécialisé #emarketing et a passé une année aux USA. Elle travaille plus particulièrement sur l'omni-canal, les parcours d'achat, le #CRM, la relation client, la transparence des entreprises et le dilemme de privacy paradox dans un contexte hyper-connecté. Passionnée par de nombreux sujets : recherche en marketing, psychologie du consommateur... et surtout de running ! Egalement blogueuse #ecommerce, #communitymanager au quotidien et sur des événements spécialisés comme #connecsud. Try to follow her : @AudreyPortes

Une réflexion au sujet de « Acheter des liens pour augmenter son PageRank ? »

Comments are closed.