La lutte contre le graymail s’organise : attention à la mise en spam !

Nous parlions il y a peu de la [block]0[/block] sur le blog. Voilà une infographie réalisée par [block]1[/block] qui nous donne les derniers chiffres et les clés de la lutte contre ce type de pratiques.

Le graymail en quelques chiffres

Il semble que le graymail représente 84% des messages reçus par les internautes. Qu’est-ce que l’on considère comme graymail ? Toute ce qui est newsletters promotionnelles, notifications des réseaux sociaux, bulletins d’information en tout genre, etc… D’après l’étude, 95% des plaintes qui sont réalisées pour spam concernent ces e-mails. Les internautes se sentent submergés par le nombre incommensurable de messages qu’ils peuvent recevoir. ils deviennent alors intraitables et reportent la plupart d’entre eux comme du spam.

Il est alors évident que votre stratégie e-mailing est touchée… Si vos e-mails sont classés en spams, ils ne seront pas lus et vos performances en seront amoindries. les FAI se lancent alors dans la lutte contre le graymail.

A noter que les utilisateurs ont accepté de recevoir ces notifications ou autres newsletters (principe de l’opt-in). Toutefois, ils ne souhaitent pas être sollicités en permanence. A vous de contacter vos internautes à des moments opportuns avec des offres intéressantes et surtout à une fréquence non perçue comme intrusive par le consommateur.

La lutte contre le graymail…

  • Côté FAI

les fournisseurs d’accès à internet mettent en place des boîtes de réception claires et sécurisées, cela en classant par ordre de priorité les emails. Cela peut être fait via des catégories comme « boîte de réception », « réseaux sociaux« , « promotion ». Les internautes peuvent alors se concentrer sur l’essentiel. La solution peut également être de proposer un désabonnement en un clic à ce genre d’e-mails marketing. la facilité de désabonnement permettrait aux internautes de se sentir plus en contrôle.

Côté annonceurs

De votre côté, il s’agit de gérer de manière consciencieuse vos inactifs. Vous devez qualifier votre base de données afin de pouvoir faire en sorte de ne pas spammer les internautes qui ne commandent pas chez vous très souvent. Vous devez également proposer du contenu pertinent avec une pression commerciale adaptée sinon vous risquez d’être placé dans la boîte à spams.

Il est évident que la sollicitation permanente des internautes va de plus en plus tourner le marché vers l’appréciation d’e-mails très qualitatifs. A vous de faire partie de ceux qui comprennent les pratiques et qui s’adaptent aux attentes des internautes !

graymail-management

A propos AudreyPortes

Audrey est en thèse de doctorat #marketing et monitrice d'enseignement à l'IAE de Montpellier. Elle a en poche un master 2 spécialisé #emarketing et a passé une année aux USA. Elle travaille plus particulièrement sur l'omni-canal, les parcours d'achat, le #CRM, la relation client, la transparence des entreprises et le dilemme de privacy paradox dans un contexte hyper-connecté. Passionnée par de nombreux sujets : recherche en marketing, psychologie du consommateur... et surtout de running ! Egalement blogueuse #ecommerce, #communitymanager au quotidien et sur des événements spécialisés comme #connecsud. Try to follow her : @AudreyPortes

,