Chiffres clés de l’emailing en France et dans le monde !

 
Cet article vous intéresse ? Partagez le

Au vu de notre expérience avec les participants à nos formations sur l’emailing, nous avons décidé de publier un compendium des chiffres issus d’études sur l’emailing en France et dans le monde. Certains ne sont pas récents, d’autres datent de l’année dernière, période durant laquelle la deuxième plus grande étude a été menée à l’initiative de la SNCD. En fin d’étude, vous trouverez une projection de l’emailing de 2009 à 2013.

chiffres emailing

Rappels généraux sur l’emailing

Nombre d’utilisateurs de l’emailing

  • Dans le monde : 1,3 milliards en 2008
  • Prévision pour 2011 : 1,6 millards

Source : Radicati Group, août 2008

Nombre de comptes emailing

  • Dans le monde : 2 milliards en 2008
  • Prévision pour 2012 : 2,7 milliards

Source : Radicati Group, 1er trimestre 2008

  • En France : 25 millions (estimation d’Adress Company, 2001) 

Nombre d’adresses emails par internautes

  • En France : 2,7 (source : SCND, 2008)
  • Aux Etats-Unis :
    • 1 compte email : 22%
    • 2 comptes email : 33%
    • 3 comptes email : 22%
    • 4 comptes email : 10%
    • 5 comptes email : 5%
    • 6 et plus : 8%

Source : Valentine Radford, 2002

Nombre d’emails envoyés chaque jour

  • Dans le monde : 210 milliards dont spam (Radicati Group, 2008)
  • Dans le monde, de personne à personne : 39,7 milliard (IDC, 2007)
  • En France : 5,5 millions (AFA, 2002) 

Les chiffres de l’EMA (Email Marketing Attitude) en France

Lancée à l’initiative de la Commission E-marketing du Syndicat National de la Communication Directe, l’étude Email Marketing Attitude (EMA – 2008), menée pour la deuxième fois en France depuis 2006, questionne les internautes français sur leur attitude par rapport à l’email marketing.

Maturité du marché de l’emailing

En 2008, 94 % des interrogés utilisent l’emailing d’abord pour communiquer. De plus en plus à l’aise avec le média, l’internaute arrive à mieux gérer l’affluence de ses messages grâce notamment à la création de plusieurs adresses mails distinctes. En effet, 81% des internautes interrogés possèdent plusieurs adresses email personnelles (2.7 adresses mails / personne) qu’ils destinent, pour 62% d’entre eux, à des usages spécifiques, surtout les hommes et les moins de 35 ans. On remarque une séparation très nette entre les usages des messageries personnelle et professionnelle. Globalement, la messagerie personnelle reste destinée aux offres promotionnelles (95%), aux newsletters personnelles (92 %), au suivi des achats et à la correspondance personnelle (81 %).

Lire :   Conseils pour améliorer le design d'une newsletter HTML

L’attitude des internautes face à l’envoi de newsletters

On note que la fréquence idéale d’envoi est hebdomadaire et quel’expéditeur et l’objet du mail restent les principaux leviers d’ouverture. Une information clé confirmée par les 83% d’internautes qui se renseignent sur le site de la marque suite à un email intéressant. Si le marketing produit nécessite un email par jour, comme par exemple les ventes privées, la fréquence d’envoi est plus acceptée en revanche, moins les emails sont attendus, plus leur fréquence est jugée trop élevée. C’est ainsi que 58% des internautes interrogés jugent recevoir trop d’emails marketing. L’adéquation de l’offre et de la marque avec l’univers de l’internaute reste d’ailleurs le principal facteur de clic. Ce critère d’adhésion à l’offre est essentiel puisque l’internaute parraine essentiellement par empathie ou lorsque le message est drôle, par ailleurs, 40% des répondants, en particulier les femmes, déclarent parrainer des amis lorsqu’on les invite à le faire. A l’inverse, le désabonnement est le plus souvent favorisé par l’inadéquation des offres et le caractère répétitif de celles-ci (65% cherchent à se désabonner lorsqu’un email ne les intéresse pas). Aujourd’hui, 55% des internautes déclarent recevoir de 1 à 10 spams par jour.

La cartographie des internautes face à l’emailing

Les BASICS (6%) sont généralement étrangers à l’emailing
En majorité des hommes, ce sont des internautes peu investis dans le média. Ils ont une seule adresse email et limitent son usage à la correspondance. Peu cyberconsommateurs, ils reçoivent peu d’email marketing et ne souhaitent pas en recevoir d’avantage. Ils ouvrent plus que les autres l’ensemble des emails qu’ils reçoivent et seront sensibles à la personnalisation (nominative) de l’email.

LES DEPASSES (28%) sont totalement réfractaires à l’emailing
Agés de plus de 40 ans, ces internautes plutôt novices reçoivent peu d’email marketing (peu de promotions ou jeux concours). Ils ont cependant le sentiment de recevoir trop d’emails marketing mais aussi personnel. Leur fréquence idéale de réception serait mensuelle. Ils seront encore plus attentifs à l’expéditeur et à l’adéquation de l’offre… même si de façon globale, ils « n’ont pas le temps » d’ouvrir ces emails.

Lire :   Conseil de la semaine : Sortez de l'ordinaire avec un titre percutant dans vos emails marketing

LES SATISFAITS (15%) sont réceptifs aux newsletters  de fidélisation
Cette population, plutôt active sur Internet, possède souvent une seule adresse email. Ils reçoivent plus de correspondance que d’emails marketing et se disent satisfaits des offres qu’ils reçoivent des marques dont ils sont clients. Ils jouent le jeu (transfert, enregistre l’expéditeur dans la boite de contact…) et ne perçoivent pas de montée en puissance de l’envoi de newsletters.

LES CHASSEURS DE PRIMES (16%) considèrent les newsletters  comme un moyen de faire de bonnes affaires
Internautes de moins de 40 ans, à l’aise avec le média, plutôt cyberconsommateurs, ils sont avant tout à la recherche de bonnes affaires et de jeux-concours. Ils reçoivent plus de 10 offres promotionnelles par jour et considèrent que la fréquence idéale de réception est « dès qu’il y a promotion ». Ils réagiront favorablement aux objets mettant en avant une promotion ou un avantage et sont plus intéressés par les offres de marques dont ils ne sont pas clients. Ils soulignent la montée en puissance du nombre d’emailings mais aussi leur pertinence accrue.

LES INTERNAUTES AVERTIS (35%) utilisent l’emailing comme un outil
Il s’agit principalement d’actifs, sur leur lieu de travail ou à la maison, l’emailing fait partie de leur quotidien. Ils possèdent au moins 2 adresses emails personnelles qu’ils consultent en soirée. Cyberconsommateurs accomplis, ils reçoivent beaucoup d’emails marketing (promotions, offres, ventes privées…). Ce sont les plus sensibles à la montée en puissance de l’emailing, notamment les offres de marques dont ils ne sont pas clients qu’ils jugent trop fréquentes. Ils réagiront plus favorablement aux communications de marques connues ou encore aux promotions qu’ils conserveront dans leur boite. Enfin, ils sont les plus enclins au parrainage.

Source : SNCD

La répartition des messageries électroniques dans le monde

La toute nouvelle étude menée par CampaignMonitor sur près de 250 millions d’ouvertures d’emails sur une période de 6 mois (de septembre 2008 à février 2009), conforte l’hégémonie mondiale de Microsoft Outlook pour l’usage des messageries électroniques. A lui seul, et toutes ses versions disponibles, Outlook est utilisé par 39,1% des internautes dans le monde.

Lire :   Conseil de la semaine : Créer un emailing optimisé pour l'oeil de l'internaute grâce à 9 conseils eye tracking !

Répartition des clients messagerie dans le monde

 

Source : CampaignMonitor

Répartition des messageries électroniques en France

Cette étude, menée de juillet à septembre 2008 par Guillaume Fleureau à l’aide du logiciel Fingerprint, auprès de 200.000 personnes et sur des campagnes B2C, montre également l’hégémonie d’Outlook.

 

Répartition des outils de messagerie électronique en France

Source : Guillaume Fleureau

Prévisions de l’emailingde 2009 à 2013

La progression du nombre d’utilisateurs d’emails dans le monde est estimée à plus de 1,4 milliards en 2009 à plus de 1,9 milliards en 2013 (source : Radicati, mai 2009).

En 2009, 74% de l’ensemble des comptes emails appartiennent aux consommateurs, et 24% à des utilisateurs en entreprise. Ce ratio devrait rester constant au cours des quatre prochaines années, avec une légère progression pour les comptes de consommateurs (76% en 2013).

 

2009
2010
2011
2012
2013
Comptes email actifs dans le monde
2.192
2.375
2.555
2.741
2.916
Nombre de comptes en entreprise
568
597
626
657
691
Nombre de comptes de consommateurs
1.624
1.778
1.928
2.083
2.225

Répartition des comptes consommateurs vs. entreprises dans le monde (en millions)

Localisation géographique des utilisateurs en 2009

  • Asie / Pacifique : 38%
  • Europe : 24%
  • Amerique du Nord : 23%
  • Reste du monde : 14%

Age des utilisateurs en 2009

  • 1er : 20-40 ans
  • 2eme : 15-20 ans
  • 3ème : 40-60 ans

Evolution du nombre de newsletters par jour

 

2009
2010
2011
2012
2013
Nb de messages par jour
247
294
349
419
507
Nb de messages par jour (PRO)
92
108
129
155
187
Nb de messages par jour (consommateurs)
156
186
220
264
320

Nombre de messages échangés dans le monde (en milliards)

Evolution du spam par jour

En 2009, près de 81% des emails envoyés sont du spam. La tendance sera à la hausse (légère) jusqu’en 2013 (84%). Toutefois, en raison des filtres anti-spam, seuls environ 20% de tous les messages qui arrivent à atteindre les boîtes mails des utilisateurs sont du spam.

Avez vous trouvé cet article utile ?

Cliquez sur une étoile pour voter

Note moyenne / 5. Total des avis :

Pas de vote à ce jour, soyez le premier à donner votre avis