Utiliser le negative SEO pour nuire au concurrent ? Aïe… pas fair-play !

Cet article vous intéresse ? Partagez le

Le SEO est un ensemble de techniques permettant à un site web d’optimiser sa position dans les SERPs Google. Toutefois, ces techniques peuvent être employées à des fins moins respectables… comme par exemple pour nuire au référencement du concurrent. On appelle alors cet ensemble de techniques : « le negative SEO ».

Bien que Google s’efforce « d’empêcher les autres webmasters de nuire à votre classement ou de faire supprimer votre site de son index » (d’après le support officiel Google), le negative SEO est bel et bien une réalité sur le web. Notons qu’il y a quelques temps encore, Google n’admettait pas l’existence du negative SEO et affirmait qu’un concurrent ne pouvait « rien faire pour nuire à votre classement ».

Lire :   Webmarketing : Boostez votre opération rentrée !

Nous vous proposons aujourd’hui de détailler quelques unes des pratiques de negative SEO. Cela pas dans le but bien sûr que vous les mettiez en application contre votre concurrent mais plutôt pour que vous soyez au courant de ce qui pourrait être fait par le concurrent contre votre propre site e-commerce.

La redirection 301, le contenu dupliqué et les liens toxiques comme techniques de negative SEO bien connues…

La redirection 301 ou la retransmission de pénalités

La redirection 301 est une des techniques de négative SEO. En effet, des redirections peuvent retransmettre des pénalités Penguin par exemple. Cette pénalité existe par rapport à des mots-clés, cela implique de ce fait certaines limites. Quelle est l’utilité de retransmettre des pénalités sur « assurance moto » à un site d’agence marketing ? Bonne question n’est-ce pas ?

Le contenu dupliqué ne pénalise parfois pas le tricheur mais malheureusement le « bon site »

Cette technique est une des plus courante en negative SEO. En effet, puisque Google pénalise le contenu dupliqué, il est possible pour un concurrent malveillant d’utiliser cela à mauvais escient. Ce dernier va par exemple dupliquer votre contenu afin de faire pénaliser votre site.

C’est une des techniques les plus utilisées et cela peut très bien fonctionner car Google ne reconnaît pas forcément l’antériorité de votre contenu. Le moteur de recherche se base en priorité sur l’autorité des sites. Ce qui n’est pas forcément juste si un site avec une plus grande autorité que la vôtre vous vole votre contenu alors que vous l’avez publié bien avant lui. Notez qu’une fois qu’il y a eu duplicate content, le contenu copié se retrouve au fin fond des résultats de recherche Google.

Lire :   Intégrer l'URL rewriting dans votre SEO

Les liens toxiques : une technique de negative seo à double tranchant

La technique des liens toxiques est le fait de faire pointer de nombreux liens de très mauvaise qualité vers un site (qui par exemple est celui de votre concurrent) afin que ce dernier subisse des pénalités penguin et qu’il soit très mal positionné dans les résultats de Google. Les liens toxiques peuvent être des liens émanant d’annuaires de mauvaise qualité ou peuvent aussi correspondre à des ancres qui ne font pas « naturel ».

Ces techniques sont connues mais peu utilisées par les référenceurs car ces derniers ont peur des représailles Google, peur de perdre leur réputation au sein de la communauté SEO et même peur de réaliser quelque chose d’illégal. De ce fait, pour la plupart des référenceurs, le plus intelligent est de faire des efforts dans le but de gagner des positions sur le moteur de recherche plutôt que de descendre le seo des concurrents en prenant de gros risques.

Pour conclure, « finalement, le pire Negative SEO, et le plus fréquent, est celui que réalise de manière involontaire le SEO d’un site contre lui-même »

(source JDN)

A propos AudreyPortes

Audrey est en thèse de doctorat #marketing et monitrice d'enseignement à l'IAE de Montpellier. Elle a en poche un master 2 spécialisé #emarketing et a passé une année aux USA. Elle travaille plus particulièrement sur l'omni-canal, les parcours d'achat, le #CRM, la relation client, la transparence des entreprises et le dilemme de privacy paradox dans un contexte hyper-connecté. Passionnée par de nombreux sujets : recherche en marketing, psychologie du consommateur... et surtout de running ! Egalement blogueuse #ecommerce, #communitymanager au quotidien et sur des événements spécialisés comme #connecsud. Try to follow her : @AudreyPortes

3 réflexions au sujet de « Utiliser le negative SEO pour nuire au concurrent ? Aïe… pas fair-play ! »
  1. Pingback: Utiliser le negative SEO pour nuire au concurrent ? Aïe… pas fair-play ! -

  2. Pingback: Search Box Google: Comment l’installer

  3. Pingback: Utiliser le negative SEO pour nuire au concurrent ? Aïe… pas fair-play ! | Cibleweb formations

Comments are closed.