Etude e-commerce Ifop – Bonial : Baromètre de la consommation connectée

Aujourd’hui, sur notre Blog, nous avons décidé de relayer une etude e-commerce IFOP – BONIAL. Cette étude a été réalisée pour Bonial sur un échantillon de  1010  personnes,  représentatif  de  la  population  française  âgée  de  18  ans  et  plus.

La  méthode  des  quotas  (sexe,  âge,   profession   du   chef   de   famille)   après   stratification  par  région  et  catégorie  d’agglomération a été réalisée. Ces questionnaires  ont été auto-administrés  du  30  octobre  au  31  octobre  2013.

1. La fréquence d’achat sur internet

  • 89% des individus interrogés achètent sur internet au moins une fois par an.
  • 48% des interrogés achètent sur internet au moins une fois par mois.
  • Seulement 3% des personnes interrogées n’achètent jamais sur internet.

2. La comparaison entre les enseignes traditionnelles et les « pure players »

etude e-commerce ifop bonial

  • D’après les personnes interrogées, les sites « pure players » sont moins chers, permettent de comparer plus facilement les prix des produits, permettent de trouver le bon produit rapidement, proposent de le plus d’offres promotionnelles, ont le plus de stock et sont les plus pratiques pour réaliser des achats.
  • Les enseignes traditionnelles quant à elles sont considérées comme les plus dignes de confiance, les plus facile à contacter en cas de problème, offrent un service après-vent de qualité, offrent le meilleur accompagnement et les meilleurs conseils, sont conviviaux, permettent de récupérer des achats plus rapidement et cherchent le plus à fidéliser les clients.

3. Le lieu d’achat préféré des français

etude ecommerce

 

  • De manière générale et lorsque les individus ont le choix, 76% d’entre eux préfèrent effectuer leurs achats dans un magasin physique ou sur le site internet du magasin physique qu’ils connaissent.

4. La place des smartphones et des tablettes dans le processus d’achat

etude ecommerce smartphones tablettes

  • Les smartphones et les tablettes sont le plus souvent utilisés pour rechercher des informations plus précises sur un produit, comparer les prix proposés pour un produit et affiner une intention d’achat (en évaluant différents produits).

5. Le sentiment à l’égard des supports utilisés par les enseignes pour diffuser des messages de communication ou de publicité

  • De manière générale, le catalogue en ligne, les catalogues ou prospectus papier et le site internet des enseignes sont des moyens qui intéressant les internautes.
  • Les internautes se sentent également envahis pas les emails publicitaires ou promotionnels, les publicités plein écran au lancement d’un site ou d’une application et l’envoi de mailing vocaux sur le répondeur du téléphone
  • Les internautes se sentent indifférents pour de nombreuses publicités par exemple pour les publicités à la radio, les flashcodes, les liens sponsorisés, les réseaux sociaux

Si l’on généralise, les individus sont intéressés par des moyens et des informations s’ils vont les chercher eux-même. Si vous faites de la publicité en « push », cela est perçu de manière plus intrusive. Veillez donc à être bien présent sur la toile sans assommer vos clients d’emails ou autres publicités.

6. Le premier réflexe des consommateurs au moment de la préparation de différents types d’achats

  • Pour l’électronique, les individus ont plutôt tendance à faire des recherches online (pour 65% d’entre eux) et plus particulièrement à surfer sur le web en renseignant un moteur de recherche.
  • Pour les meubles et la décoration, les individus ont plutôt tendance à faire des recherches offline (pour 56%) et plus particulièrement à se renseigner en magasin.
  • Pour les articles de sport, les individus ont plutôt tendance à se renseigner online et offline de manière pratiquement identique. Toutefois, ils préfèrent également se renseigner directement en magasin
  • Pour l’alimentaire, le verdict est sans appel, les individus préfèrent se renseigner offline (pour 70%) et cela directement en magasin
  • Pour les articles de bricolage, les individus ont également tendance à se renseigner en magasin.

On remarque toutefois la montée en puissance de l’internet dans le processus de recherche de l’information avant achat.

etude ecommerce ifop bonial

7. Le nombre moyen de sources digitales consultées lors de la préparation en ligne de différents types d’achats

  • On remarque que c’est pour le secteur de l’électronique que le nombre de sources digitales consultées est le plus important.
  • De manière générale, les individus consultent 2.3 sources digitales avant de réaliser un achat en ligne.

ecommerce consultation digitales

8. Le jugement à l’égard d’une mesure visant à obliger les « pure players » à ne plus prendre de commandes après 21h ou le dimanche

Avec la polémique de l’ouverture des magasins le dimanche, les individus étaient invités à donner leur avis.

  • 79% des individus sont contre le fait de fermer les commandes sur les sites internet après 21h ou le dimanche.

ecommerce ouvertue des sites dimanche

Vous pouvez télécharger cette étude Ifop-Bonial gratuitetement

A propos AudreyPortes

Audrey est en thèse de doctorat #marketing et monitrice d'enseignement à l'IAE de Montpellier. Elle a en poche un master 2 spécialisé #emarketing et a passé une année aux USA. Elle travaille plus particulièrement sur l'omni-canal, les parcours d'achat, le #CRM, la relation client, la transparence des entreprises et le dilemme de privacy paradox dans un contexte hyper-connecté. Passionnée par de nombreux sujets : recherche en marketing, psychologie du consommateur... et surtout de running ! Egalement blogueuse #ecommerce, #communitymanager au quotidien et sur des événements spécialisés comme #connecsud. Try to follow her : @AudreyPortes

4 réflexions au sujet de « Etude e-commerce Ifop – Bonial : Baromètre de la consommation connectée »

Comments are closed.