Performance emailing : Comprendre les taux de conversion, taux de clics et autres taux en tout genre !

22 mai 2014

Voilà, vous venez de diffuser votre campagne emailing et vous devez maintenant dire à votre boss si celle-ci a fonctionné ou pas. La performance emailing peut-être analysée de manière objective grâce à certains éléments : le taux d’ouverture, le taux de clics, le taux de conversion etc… Mais savez-vous réellement comment interpréter ces chiffres ?

Comme dans toute stratégie, en matière de performance emailing il existe différents indicateurs vous permettant d’analyser l’efficacité de votre campagne marketing. Voilà donc ci-dessous quelques explications qui vous permettront de comprendre la réussite ou non de votre campagne d’email marketing !

Sur le même sujet :   Les 11 étapes d'une campagne d’emailing

performance emailing

1. Le taux d’ouverture : un indicateur basique primordial !

Le taux d’ouverture est surement un des indicateurs des plus important. En effet, il est à la base de votre stratégie emailing. Pourquoi ? C’est tout simple ! Si votre email n’est pas ouvert, alors il ne peut pas être lu, il ne peut pas être cliqué et il ne peut ensuite pas convertir ! Vous ne voyiez pas la chose de cette façon ? Eh bien voilà la vérité vraie 😉

Ce taux correspond au nombre d’email ouvert sur 100 e-mails marketing envoyés. Si votre taux d’ouverture est faible, cela risque de poser un petit problème dans votre stratégie. De manière générale, le taux moyen d’ouverture en B2C est de 25%. Toutefois, tout dépend le secteur d’activité dans lequel vous vous situez. En effet, il existe des domaines ou les campagnes emailing connaissent un taux d’ouverture bien plus haut.

Si votre taux d’ouverture est trop faible, il vous faut revoir la façon de penser vos emailing. En effet, revoyez par exemple l’objet de votre message et le nom que vous mettez en expéditeur lors de la création de votre emailing. Soyez clairement identifiable pour les internautes et incitez-le à ouvrir avec un objet attractif mais non spammy.

2. Le taux de clic : avez-vous suscité l’intérêt ?

Comme son nom l’indique, le taux de clic indique si vos clients ont cliqué sur les liens que vous avez mis dans l’emailing. Bien souvent, le taux de clic est autour de 14%.

Notez que le clic est primordial pour votre réussite car il vous permet d’attirer du trafic sur votre e-boutique. Et si vous n’attirez pas des clients sur votre website vous ne risquez pas de convertir. CQFD. Si votre taux de clic est trop faible, cela montre que les éléments contenus dans votre email ne sont pas en adéquation avec la cible. Les internautes ne sont pas intéressés par votre email, ne trouvent pas que les éléments mis en avant leur correspondent. A vous alors de vous adapter et d’apprendre de vos erreurs.

Sur le même sujet :   L’email marketing est-il mort ?

De la même façon, si vous souhaitez que votre emailing soit agréable à lire, pensez au ratio images/texte. En parlant d’images, pensez à rendre ces dernières cliquables car les internautes ont plus tendance à cliquer dessus plutôt que sur un lien texte.

3. Le taux de conversion : avez-vous convaincu les internautes ?

Le taux de conversion est le Saint Graal de l’emailing. En effet, si vous arrivez à convertir grâce à l’emailing c’est que vous avez réussi à faire ouvrir et à faire cliquer l’internaute. Bravo ! De plus, ces internautes ont trouvé votre offre en accord avec leurs besoins et ont donc acheté.

Ce taux de conversion correspond au nombre d’emails qui a impliqué un achat. Généralement, ce taux est de 4%. Il récompense tous vos efforts en termes d’agencement de votre email et en terme de segmentation de votre offre en fonction de votre base de données. Si votre campagne emailing vous permet de faire des conversions c’est bien, mais pensez toujours à améliorer et adapter vos newsletters afin de toujours faire mieux. Certains petits conseils et astuces emailing peuvent vous y aider.

Pour terminer, lorsque vous créez un emailing, pensez bien que vous allez rediriger vers votre site e-commerce. Votre landing page doit alors être irréprochable et doit être en accord avec les propos de votre emailing. Ne proposez pas une promotion sur les jupes dans votre email et finalement, lorsque l’internaute clique et se retrouve sur votre site, les promotions sont sur les chaussettes. Vous risquez, c’est certain, de ne pas convertir du tout ou alors de convertir par hasard sur un malentendu 😉