Commerce électronique : le pouvoir d’un contenu solide

Article Le commerce électronique interentreprise
Cet article vous intéresse ? Partagez le

Le commerce électronique interentreprise

Le commerce électronique interentreprise

Un nombre croissant d’entreprises passent leurs commandes en ligne. Le commerce électronique interentreprises est donc en plein essor depuis plusieurs années.

Et, il offre de nombreuses possibilités. Mais en raison de la complexité du commerce électronique interentreprises, il ne s’agit pas d’une activité secondaire.

En fait, il requiert une approche et une stratégie totalement uniques. Un bon contenu est indispensable.

Un assortiment d’une centaine de produits, la création de descriptions de produits est, tout au plus, un travail fastidieux.

Mais dans le commerce électronique, il est bien plus probable que l’offre se compose de milliers de produits et de variantes.

Sans contenu d’accompagnement en ordre, cela peut facilement retarder le processus de numérisation de plusieurs mois.

Les fabricants, les marques et les grossistes B2b trouvent leur voie vers le commerce électronique

Le commerce électronique

À l’instar des détaillants qui se concentrent sur le marché des consommateurs, les fabricants et les marques.

Ainsi que, les grossistes et les distributeurs se tournent de plus en plus vers le commerce électronique.

Pourtant, en ligne, il y a encore beaucoup à gagner pour de nombreuses entreprises B2B.
Par exemple, de nombreuses niches sont déjà saturées sur le marché de la consommation.

Mais, c’est beaucoup moins le cas dans le secteur du commerce interentreprises. Cela signifie qu’avec la bonne stratégie en ligne le progrès est rapide et facile.

Car dans de nombreux cas, les clients sont prêts. Ainsi, voir suffisamment d’acheteurs est une bonne première étape.

Avec la bonne stratégie en ligne, vous pouvez progresser relativement rapidement et facilement.

Lire :   Pourquoi exporter son catalogue produits sur idealo avec iziflux

Car,  le parcours du client dans le commerce électronique b2b est beaucoup plus étendu que dans le b2c.

Une fois qu’un bon fournisseur est trouvé, il est très probable que les acheteurs reviennent.

Surtout si l’entreprise fait en sorte que les clients puissent facilement renouveler leurs commandes.

Les avantages du commerce électronique

Avantages

La fidélisation de la clientèle dans le commerce électroniqueB2b peut être généralement plus complexe que b2c.

En effet, le canal du commerce électronique offre également beaucoup de possibilités et d’opportunités.

Entre autres, dans le domaine de la fidélisation de la clientèle. Dans la situation traditionnelle, si une dépendance des compétences il y a du département des ventes.

Aujourd’hui, avec un canal de commerce électronique qui fonctionne bien, il est possible de travailler sur la fidélisation des clients.

Et ce, avant même de parler au prospect. En effet, tout comme pour les clients privés, le parcours client de la plupart des acheteurs commence en ligne.

Le fait que les clients professionnels rapportent généralement plus que les consommateurs privés n’est pas le seul avantage.

Leur comportement (d’achat) est également plus prévisible. En combinaison avec les données collectées en ligne.

En outre, il est plus facile de contacter directement le client au bon moment. Et avec toutes les (nouvelles) informations collectées.

Puis, il sera également plus facile d’attirer l’attention sur des services ou des produits supplémentaires au moment opportun.

Ainsi, il vaut mieux envisager , par exemple, de vendre un contrat de maintenance ou des pièces (de rechange). Afin d’utiliser votre service comme un nouveau modèle de revenu.

 

Les inconvénients du commerce électronique interentreprises

Inconvénients

Avec le logiciel de commerce électronique bricolé au sein du b2c, il est possible de lancer une belle boutique de commerce électronique en quelques jours.

Lire :   Infographie : Soldes d'été 2016 versus promo annuelles...

En revanche, dans le b2b, le lancement d’une chaîne de commerce électronique peut facilement prendre plusieurs mois.

Alors que les boutiques axées sur le consommateur ont souvent un seul environnement client.

Et, elles appliquent des conditions identiques pour tous. Il en va tout autrement pour une plateforme de commerce électronique ayant les entreprises pour clients.

Outre le fait que les clients, tout comme dans le secteur b2c, s’attendent à une expérience d’achat fluide.

De même, qu’à l’idée d’avoir un bon support client. Cela dit, les clients professionnels ont souvent des exigences supplémentaires.

 

Le lancement d’un site de commerce électronique

Lancement

Le lancement d’un site de commerce électronique peut facilement prendre plusieurs mois, voire plus. En effet, cela demande beaucoup de travail technique.

Par exemple, de nombreuses entreprises souhaitent pouvoir gérer elles-mêmes leurs commandes (répétitives) et avoir accès à leurs commandes précédentes.

En outre, il se peut que des remises sur le volume ou des prix spécifiques aux clients soient utilisés.

La structure plus complexe d’un site de commerce électronique interentreprises exige également une approche plus personnalisée.

Et ce sont, en fait, les deux principaux inconvénients du commerce électronique interentreprises .

Notamment, le délai de mise sur le marché est assez long, par rapport aux magasins grand public.

Et, il faut généralement dépenser beaucoup d’argent pour le logiciel. Afin d’obtenir la plate-forme interentreprises souhaitée et que les clients exigent.

 

Les pierres d’achoppement du commerce électronique interentreprises

Les pierres d'achoppement

L’un des aspects délicats du commerce électronique interentreprises est que tous les départements d’une entreprise doivent en voir la nécessité.

S’il n’y a pas assez de soutien au sein de l’organisation il devient très difficile de mettre en place un canal numérique réussi.

Autrement, dans le cas où, tous les employés ne sont pas prêts à adapter leurs méthodes de travail.

Lire :   Un an après le COVID, quel impact sur le e-commerce ?

Le contact avec les clients, qui se fera désormais en partie par le biais de la boutique en ligne, nécessite également une approche différente.

Dans l’ancienne situation, un gestionnaire de compte expérimenté aurait probablement pu estimer ce dont le client avait exactement besoin.

Notamment, sur la base de quelques mots-clés. Mais en ligne, cela fonctionne différemment. En général, il faut créer beaucoup de nouveau contenu.

De plus, un autre des aspects délicats est que tous les départements de l’entreprise doivent en voir la nécessité.

Un bon contenu est donc essentiel, mais le maintien d’un contact personnel l’est tout autant.

Outre le fait que les acheteurs b2b peuvent avoir besoin de conseils sur mesure. Surtout lorsqu’il s’agit de leurs premiers achats.

Car, leurs questions ou problèmes sont souvent urgents. Une bonne accessibilité, tant en ligne que hors ligne, est donc indispensable.

Aussi, il faut s’assurer que les différents services et systèmes de l’entreprise fonctionnent bien ensemble. Afin de savoir exactement ce qui se passe avec les clients.

Notamment, si le client contacte l’entreprise par différents canaux.  il appréciera de ne pas avoir à soumettre sa question plusieurs fois, mais de pouvoir aller rapidement à l’essentiel.


Quelles options supplémentaires le commerce électronique interentreprises offre-t-il ?

Croissance

Le commerce électronique interentreprises offre d’innombrables possibilités supplémentaires.

Tant pour les entreprises traditionnellement plus axées sur le commerce hors ligne. Que pour les nouveaux venus qui proposent leur gamme exclusivement en ligne.

Outre la possibilité de servir de (nouveaux) clients 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7 par le biais d’une boutique en ligne.

Puis, il est également possible de relier cette plateforme à d’autres canaux de vente. Par exemple, aux plateformes d’achat en ligne.

Telles que Orderchamp (b2b) ou aux places de marché (b2c), avec lesquelles il possible d’atteindre atteindre directement le client final.