Les chiffres 2022 du e-commerce européen : un ancrage dans les habitudes de consommation

Cet article vous intéresse ? Partagez le

Dans notre article précédent, nous revenions sur les chiffres clés du e-commerce en France dévoilés dans l’édition 2022 du rapport annuel de la Fevad.

Aujourd’hui nous proposons un tour d’horizon de ceux présentés dans le rapport 2022 sur le e-commerce européen, publié conjointement par Ecommerce Europe et EuroCommerce.

Un ancrage du e-commerce dans les habitudes des internautes européens

Le rapport fait état d’une poursuite de la croissance du e-commerce en Europe, avec un chiffre d’affaires atteignant 718 milliards d’euros en 2021, soit une hausse de +13 % par rapport à l’année 2020. Le taux de croissance est ainsi resté stable, enregistrant une légère augmentation par rapport à 2020.

Cette croissance atteste d’un ancrage du e-commerce dans les habitudes de consommation, qui perdure même après le pic de la pandémie de COVID-19, la fin des confinements et la réouverture des magasins physiques. Après une année 2020 exceptionnelle, on observe ainsi une normalisation et une stabilisation des ventes e-commerce au cours de l’année 2021.

Quelle est la proportion d’e-acheteurs dans les différents pays européens ? 

L’Union Européenne des 27 apparaît comme tirant vers le haut le e-commerce B2C européen, avec un augmentation conséquente de 16% de son chiffre d’affaire au cours de l’année 2021, et ce malgré la sortie du Royaume-Uni du marché unique européen.

L’Europe occidentale se positionne comme leader sur ce même marché e-commerce B2C en Europe, réalisant à elle seule 450 milliards d’euros de ventes en ligne, soit 63 % du chiffre d’affaires total.

Lire :   Tout ce que vous devez savoir sur Google Shopping et autres outils Google

Suivent en seconde position l’Europe du Sud avec 16 %, et en troisième l’Europe centrale avec 10 %. Viennent ensuite l’Europe du Nord et l’Europe de l’Est, avec respectivement 9 % et 2 %.

L’Europe du Nord comprend la plus grande part d’acheteurs en ligne : 86 % des internautes ont réalisé des achats en ligne en 2021. Elle est suivie par l’Europe occidentale avec 84 % d’e-acheteurs, et l’Europe centrale avec 75 %.

Le pourcentage de l’ensemble des cyberacheteurs européens reste stable, avec 73 % des internautes européens ayant acheté en ligne en 2021, contre 74 % en 2020. Une augmentation de ce pourcentage est attendue pour 2022, avec une estimation de 75 %.

Le podium des 3 pays comptant le pourcentage le plus élevé de cyberacheteurs parmi ses internautes est le suivant : les Pays-Bas (94 %), le Danemark (92 %) et la Norvège (92 %).

Quelle place occupe la France dans l’e-commerce européen ?

Le pourcentage de cyberacheteurs en France reste plus élevé que la moyenne européenne, avec 82 % des internautes français ayant acheté en ligne en 2021. La France arrive ainsi en 11e position du classement européen, à égalité avec l’Allemagne et le Luxembourg.

Le rapport anticipe une poursuite de l’augmentation du pourcentage des internautes français achetant en ligne au cours de l’année 2022 : celui-ci devrait gagner 2 points par rapport à 2021, pour atteindre 84%.

Le rapport constate également la propension des Français à acheter davantage en ligne auprès de vendeurs français : 80 % des cyberacheteurs français ont ainsi réalisé un achat auprès de vendeurs de leur pays sur une période donnée de trois mois. Au cours de la même période, seulement 37 % des e-acheteurs français ont acheté en ligne auprès de vendeurs d’autres pays de l’Union Européenne

Lire :   E-commerce : 3 stratégies de prix profondément modifiées par le web

Le rapport complet est à télécharger sur le site de la Fevad.

Avez vous trouvé cet article utile ?

Cliquez sur une étoile pour voter

Note moyenne 4.3 / 5. Total des avis : 19

Pas de vote à ce jour, soyez le premier à donner votre avis