Conseil de la semaine : Attention à Google et aux droits d’auteur

 
Cet article vous intéresse ? Partagez le

 

Google avec la nouvelle mise à jour de son algorithme de recherche souhaite déclasser les sites déclarés comme illicites par les ayant-droits et de privilégier le référencement des sites proposant des contenus légaux afin que ces derniers bénéficient d’une stratégie de visibilité web optimale.

mise à jour google sur les droits d'auteurs

 

Google Transparency Report répertorie les demandes de suppression de contenu protégé par des droits d’auteur reçues au cours du mois dernier pour la Recherche Google :

  • 5 810 004 demandes d’URL à supprimer
  • 32 147 domaines concernés
  • 1906 titulaires des droits d’auteur
  • 1 417 organisations à l’origine du signalement

 

Les principaux domaines signalés auprès de Google au cours des 30 derniers jours sont les suivants:

  • filestube.com
  • torrenthound.com
  • isohunt.com
  • downloads.nl
  • filesonicsearch.com

 

Google tenait déjà compte de 200 critères pour prouver la pertinence des résultats d’un site web. Depuis le 13 août, il y a l’existence d’un nouveau « signal » dans les algorithmes de recherche permettant à Google de pénaliser, en les rétrogradant dans son classement, les sites proposant des contenus illégitimes.

 

  • Pourquoi Google inclut-il maintenant ce nouveau critère?

Le moteur de recherche déclare que « Ce changement devrait aider les utilisateurs à trouver plus facilement des sources légitimes, au contenu de qualité, quelle que soit leur recherche (chanson, musique, émission de télévision…) ».

  • Comment ce nouveau critère est-il pris en compte par Google?

Tout simplement en décomptant le nombre de demandes de suppression adressées à ses services par les ayant-droits (titulaires de droits d’auteur et gouvernements) pour un site donné.

  • L’afflux de demandes de suppression s’est donc multiplié. Elles sont passées de 161 168 le 31 octobre 2011 à 1 496 220 au 13 août 2012. Le nombre de demandes reçues au cours des 30 derniers jours à atteint 5 705 432 pour 31 866 domaines concernés comme vu au début de cet article.
  • Google  a donc intégré ce nouveau critère à son algorithme aux vues du nombre de demandes de suppressions qui s’est multiplié mais les pages incriminées ne seront pas supprimées pour autant. Ces pages seront simplement déclassées.
  • En effet, Google déclare sur son blog « que seuls les titulaires de droits savent ce qui est autorisé et que seuls les tribunaux peuvent déterminer si un droit d’auteur a été violé« .
  • Il est donc clairement établit que la suppression d’une page ou d’un site ne pourra intervenir que sur demande motivée et validée de l’auteur.
  • Google met également des formulaires à la disposition de ceux qui croient que leurs contenus ont été supprimés à tort afin qu’ils puissent en obtenir le rétablissement.

Ainsi, Google souhaite encore et toujours protéger l’internaute en favorisant un déclassement des sites internet illégitimes et n’apportant pas de l’information et du contenu pertinent.

 

A propos AudreyPortes

Audrey est en thèse de doctorat #marketing et monitrice d'enseignement à l'IAE de Montpellier. Elle a en poche un master 2 spécialisé #emarketing et a passé une année aux USA. Elle travaille plus particulièrement sur l'omni-canal, les parcours d'achat, le #CRM, la relation client, la transparence des entreprises et le dilemme de privacy paradox dans un contexte hyper-connecté. Passionnée par de nombreux sujets : recherche en marketing, psychologie du consommateur... et surtout de running ! Egalement blogueuse #ecommerce, #communitymanager au quotidien et sur des événements spécialisés comme #connecsud. Try to follow her : @AudreyPortes

2 réflexions au sujet de « Conseil de la semaine : Attention à Google et aux droits d’auteur »
  1. Pingback: Conseil de la semaine : Attention à Google et aux droits d'auteur | Stratégie de référencement naturel-payant | Scoop.it

  2. Pingback: Conseil de la semaine : Attention à Google et aux droits d’auteur - Window on Web | Formations webmarketing | Window on Web | Formations webmarketing

Comments are closed.