Référencement naturel : les mauvaises pratiques sanctionnées par Google

 
Cet article vous intéresse ? Partagez le

Aujourd’hui, nous nous intéressons au référencement naturel mais avec une nouvelle approche. Sur notre blog Cibleweb, nous vous donnons bien souvent des conseils sur ce qu’il faut faire pour améliorer le référencement de votre site e-commerce. Aujourd’hui, nous vous faisons un résumé de l’article du Journal du Net donnant des conseils sur ce qu’il ne faut surtout pas faire !

En effet, de nombreuses mauvaises pratiques sont utilisées sur le web pour mieux référencer des boutique en ligne. Autant vous dire que Google n’aime pas du tout et vous le fera payer un jour ou l’autre en vous donnant des pénalités…

mauvaises pratiques référencement

1. Mauvaises pratiques liées au contenu web

  • La dissimulation d’informations

Qu’est-ce que le cloaking ? Le cloaking signifie dissimulation en français. C’est une technique très souvent utilisée par les référenceurs dits « black hat » pour améliorer leur référencement dans les moteurs de recherche. Cette technique correspond à du spamdexing (ou référencement abusif) qui permet d’améliorer le référencement d’un site e-commerce (ou upranking).

Lire :   Conseil de la semaine et optimisation de votre référencement : Quels outils utiliser ?

En quoi cela consiste-t-il exactement ? C’est tout simple, cela consiste à donner à analyser un contenu différent aux robots de google et aux internautes.

Prenons un exemple pour que cela soit plus clair : une pratique qualifiée de « cloaking » serait d’insérer des mots clés et du contenu textuel dans une page web si l’utilisateur qui en fait la requête est un moteur de recherche. Bien évidemment cette pratique est sanctionnée par Google.

Comment cela fonctionne-t-il ? Le fait de pouvoir afficher un contenu différent en fonction du statut de l’utilisateur qui fait une recherche est possible grâce à une reconnaissance de l’adresse IP ou de l’en-tête http de la personne qui fait une requête. Si la personne est identifiée comme étant un moteur de recherche, un script du serveur va afficher automatiquement une version différente de la version qui se serait affichée si l’utilisateur ayant fait la requête était un internaute réel.

  • Le contenu créé automatiquement

Le contenu généré automatiquement qui n’a aucun sens ou bien généré par des programmes est absolument interdit par Google et sanctionné.

A quoi cela correspond-il concrètement ? D’après Google, « il s’agit généralement de paragraphes de texte aléatoire qui n’ont aucun sens pour le lecteur, mais qui peuvent contenir des mots clés de recherche ».

Ces contenus sont la plupart du temps générés dans le but d’optimiser son référencement naturel sur les moteurs de recherche. Cela passe par des contenus avec de nombreux mots clefs qui n’ont pas vraiment de sens mis bout à bout. Il n’y a ici aucun intérêt pour l’internaute. Google sanctionne donc.

  • Le keyword Stuffing

Le keyword stuffing correspond à l’accumulation de mots clefs dans une page web. Le moteur de recherche Google dénonce cette pratique et la définie de la manière suivante : « inondation d’une page web de mots clés dans le but de manipuler le classement d’un site dans les résultats de recherche ».

Lire :   Fidélisez vos clients consommateurs

Bien évidemment Google sanctionne par des pénalités et désindexe parfois ces pages qui trichent. Google Pengouin a joué un rôle primordial dans la détection et la pénalisation de ce genre de pratiques.

2. Mauvaises pratiques liées aux liens artificiels

  • La création de liens artificiels

La création de liens en grand nombre, sans cohérence est totalement prescrite par Google. La mise à jour Penguin de Google a sanctionné la création de ces liens artificiels.

  • Spammer les forums avec des liens artificiels

Le spam sur des forums prend forme par exemple dans des commentaires par des redirections perpétuelles vers un site internet.

Le fait de vouloir à tout prix créer des ancres optimisées vers un site internet à travers des commentaires n’apporte rien à l’internaute. De ce fait Google sanctionne bien évidemment.

Pour citer le moteur de recherche Google, cela correspond à des « commentaires de forum incluant des liens optimisés dans le message ou la signature. »

  • Les liens achetés

Les liens dofollow achetés correspondent à des liens obtenus sur des blogs ou autres sites en « récompense » de quelque chose de précis. Un exemple bien connu est Interflora qui avait fait des cadeaux à certains blogueurs et en échange ces derniers communiquaient sur la société dans leurs blogs etc…

Google sanctionne ici aussi par des pénalités et même par une désindexation de certaines pages web.

  • Les liens dans les widgets, infographies et plugins

Actuellement, de nombreuses infographies, plugins ou widgets intègrent des liens artificiels. Par exemple, certaines infographies intègrent des liens vers un site n’ayant aucun rapport avec le contenu. Google déteste ces liens artificiels, sans aucun sens pour l’internaute. C’est en effet « de la triche » pour le moteur de recherche qui en vient à sanctionner ce genre de pratiques.

Lire :   Webmarketing : Boostez votre opération rentrée !

Voilà donc un petit résumé des pratiques à ne pas utiliser pour le référencement de votre site e-commerce. De nombreuses pratiques peu recommandables existent donc dans le monde du SEO mais soyez sur que Big Brother is watching you !

Avez vous trouvé cet article utile ?

Cliquez sur une étoile pour voter

Note moyenne / 5. Total des avis :

Pas de vote à ce jour, soyez le premier à donner votre avis

A propos AudreyPortes

Audrey est en thèse de doctorat #marketing et monitrice d'enseignement à l'IAE de Montpellier. Elle a en poche un master 2 spécialisé #emarketing et a passé une année aux USA. Elle travaille plus particulièrement sur l'omni-canal, les parcours d'achat, le #CRM, la relation client, la transparence des entreprises et le dilemme de privacy paradox dans un contexte hyper-connecté. Passionnée par de nombreux sujets : recherche en marketing, psychologie du consommateur... et surtout de running ! Egalement blogueuse #ecommerce, #communitymanager au quotidien et sur des événements spécialisés comme #connecsud. Try to follow her : @AudreyPortes

3 réflexions au sujet de « Référencement naturel : les mauvaises pratiques sanctionnées par Google »
  1. Pingback: Référencement naturel : les mauvaises pratiques sanctionnées par Google - Window on Web | Formations webmarketing | Window on Web | Formations webmarketing

  2. Pingback: Référencement naturel : les mauvaises pratiques sanctionnées par Google | Arkantos consulting

  3. Pingback: Référencement naturel : les mauva...

Comments are closed.