Quelle stratégie SEO pour les startups en 2021 ?

seo startup
Le SEO est toujours un canal viable pour les startups à l’horizon 2021. Cependant, ne vous y trompez pas, le référencement devient de plus en plus difficile.

Découvrez ici comment votre startup peut se lancer tout de suite dans l’optimisation de son référencement.

Les moteurs de recherche modernes et leurs algorithmes sont devenus beaucoup plus sophistiqués, et donc les techniques d’optimisation qui fonctionnaient il y a de nombreuses années ne fonctionnent plus aujourd’hui.

SEO : 10 règles d’or pour réussir en matière de référencement

Voici les dix principales règles que vous devez suivre pour assurer le succès de la stratégie de référencement de votre startup.

1. Fixer les objectifs de référencement (et être réaliste quant aux résultats)

Les objectifs dépendent de la nature de votre entreprise et de la manière dont vous générez des revenus.

Par exemple, si votre entreprise génère des revenus en monétisant des annonces en ligne ou des commissions d’affiliation, vous pouvez vous concentrer sur la génération de trafic organique et le marketing de contenu.

Par ailleurs, le référencement local est important. Vos clients sont nombreux à effectuer des recherches du type « près de chez moi » ainsi que des recherches mobiles et vocales. Attention donc à miser sur cet axe de développement.

Vos objectifs doivent être précis et clairs. Que souhaitez-vous faire ? Ne passez pas trop de temps à essayer de prévoir le volume de trafic de recherche organique que vous devriez obtenir. N’oubliez pas que vous êtes une petite entreprise et que vous ne pouvez pas vous permettre de ne pas convertir. Vous feriez mieux d’expérimenter et d’apprendre par la pratique.

2. Identifier quels sont les KPIs à suivre

Déterminez les paramètres à mesurer ainsi que la manière et les raisons de le faire. Mettez en place Google Analytics et Google Search Console. Vous devez absolument créer un tableau de bord qui vous permet de suivre et d’améliorer vos retours sur investissement.

3. Résoudre les problèmes techniques de référencement

Cette étape est particulièrement indiquée si vous produisez du contenu depuis un certain temps.

Les crawlers des moteurs de recherche indexeront toutes les pages web de votre site et valideront les backlinks en fonction du code de réponse HTTP. Il existe plusieurs outils de référencement que vous pouvez utiliser, comme Screaming Frog (qui a une version freemium), afin d’explorer votre site web.

Les éléments les plus courants à rechercher dans un rapport de crawl sont les suivants :

  • Le duplicate content
  • Les redirections
  • Les liens brisés
  • Les pages 404

Les erreurs courantes de référencement sur le site énoncées ci-dessous :

Source de l’image

4. Vérifier tous les aspects de l’expérience utilisateur (UX)

L’UX est un facteur de classement SEO. Une mauvaise navigation, l’incompatibilité avec les écrans de téléphones portables et d’autres problèmes qui entravent l’expérience de l’utilisateur sur votre site web détruiront votre positionnement.

Déterminez exactement où les utilisateurs se désengagent avec votre contenu et vos pages Web et pourquoi. Pour cela, vous pouvez utiliser la fonction « d’entonnoir » de Google Analytics où vous pouvez visualier le chemin parcouru par les internautes sur votre site Web et les pages où ils stoppent la navigation.

Organisez correctement votre site web avec une navigation propre et des liens internes qui fonctionnent.

5. Optimiser les pages Web

Ce processus consiste à travailler votre stratégie de marketing de contenu avec des termes de recherche spécifiques.

Voici une mini check-list pour vous aider à optimiser vos pages Web :

  • Quels sont vos termes de recherche cibles ?
  • Analyse des SERP (où et comment êtes-vous classé dans Google ?)
  • Quelles sont vos balises titres ? (termes de recherche cibles présents ? 60 caractères maximum ?)
  • Quelles sont vos Meta Description ? (contiennent-elles le terme de recherche cible ?)
  • Vos balises titres sont-elles optimisées ? (H1. H2, etc avec des mots-clés optimisés ?)
  • Comment le corps de votre texte est-il construit ? (contient-il un mot-clé spécifique dans les 200 premiers mots ? Possède t-il une densité naturelle de mots-clés ?)
  • Quelle est la longueur du contenu ?
  • Quelle est la structure du contenu (facilement lisible ?)
  • Votre contenu contient-il des médias riches et interactifs ?
  • Quelle est la structure de vos URL ? (contiennent-elles les mots-clés cibles ? Contiennent-elles des « stop words » ? Font-elles moins de 100 caratères et contiennent-elles des « underscores » ?)
  • Comment votre stratégie de maillage interne est-elle construite ? (votre contenu contient-il un ou deux liens profonds vers des contenus pertinents ? Chaque lien possède t-il un texte d’ancrage spécifique et pertinent ? Vos liens sont-ils placés naturellement dans le contenu ?)
  • Comment sont optimisées vos images ? (les noms de fichiers contiennent-ils le mot-clé cible ?)

6. Évaluer les possibilités liées aux recherches de noms de marque

Vous devez protéger la réputation de votre jeune entreprise en ligne. Cherchez le nom de votre marque sur Google et évaluez les résultats de recherche qui en découlent.

Vérifiez s’il n’existe pas de mauvaise presse ou de critiques négatives. Assurez-vous que les métadonnées que vous avez créées pour votre site apparaissent dans les résultats et décrivent clairement votre marque/vos produits. Veillez à ce que les sitelinks et les comptes sociaux soient correctement mis en place. Pensez à examiner le bas de la page de résultats des moteurs de recherche et évaluez ce qui intéresse les internautes qui recherchent votre marque. Utilisez la suggestion automatique pour explorer les mots clés de la longue traîne qui contiennent votre nom marque.

7. Trouver des mots-clés de la longue traîne à utiliser

Les mots clés de la longue traîne sont des phrases de 3 à 5 mots avec un faible volume de recherche qui sont utilisées pour capter le trafic pertinent vers un site web. Ils visent des publics de niche plutôt que des publics de masse. Voici quelques exemples de mots clés de la longue traîne :

  • Chaussures Adidas blanches à rayures vertes
  • Meilleurs lieux de vacances en avril

Veillez à ce que l’optimisation de votre contenu pour la longue traîne fasse partie de votre stratégie de marketing de contenu.

8. Prioriser les opportunités de contenu

Vous pouvez hiérarchiser le contenu et les mots clés en utilisant différents critères tels qu’un volume de recherche élevé, une faible difficulté de positionnement, une forte opportunité de CTR.

Les contenus liés à des recherches du type « comment faire » reflète généralement un contenu très exploitable qui vous permettra d’obtenir un fort trafic. Lancez-vous dans l’écriture de tels articles !

9. Booster les backlinks

La création de liens peut être une tâche compliquée et ingrate. Voilà quelques conseils pour développer sa stratégie de backlinks :

  • Ne payez JAMAIS pour obtenir des backlinks
  • Trouvez les annuaires et des articles pertinents et assurez-vous que votre site y est mentionné.
  • Trouvez où et comment vos concurrents obtiennent des backlinks, puis obtenez des backlinks similaires à partir de ces sites. Assurez-vous qu’ils sont de haute qualité.
  • Faites des interviews et faites participer des personnes influentes sur votre site.
  • Ne perdez pas de temps à envoyer des milliers d’emails non sollicités pour tenter d’acquérir un grand nombre de liens.

10. Rester informé des actualités et mises à jour de Google

En vous tenant au courant de l’actualité en matière de référencement, des mises à jour de Google et des diverses tendances marketing vous vous assurez de ne manquer aucune information essentielle susceptible d’aider votre jeune entreprise à se développer et à prospérer.

Prêt à booster le référencement de votre startup ? Si vous avez des questions contactez nos experts SEO !