Conseil de la semaine : Adaptez votre stratégie e-commerce à l’international !

 
Cet article vous intéresse ? Partagez le

Vendre à l’international devient un passage obligé pour certains e-commerçants. Mais attention, qui dit passage à l’international dit obligation d’adapter ses différentes stratégies de visibilité et de vente. Voilà quelques conseils ci-dessous :

site e-commerce international

1.     Adaptez votre site e-commerce à la vente à l’international

  • Vous allez dire que c’est vraiment très vague le fait d’adapter son site e-commerce à linternational. Mais à quoi pensez-vous en premier quand on vous dit cela ? Et oui, première chose, il vous faut traduire votre site.
  • Les consommateurs n’achèteront pas sur votre boutique en ligne s’ils n’y comprennent rien. En effet, si un site présente un contenu en adéquation avec la langue et la culture du pays où il souhaite s’implanter alors les consommateurs seront plus en confiance pour un achat quelconque.
Lire :   Les chiffres du ecommerce en Languedoc Roussillon

2.     Adaptez votre flux produit

  • Adapter son flux produit est quelque chose de très important lorsque l’on souhaite lancer son activité de vente en ligne à l’étranger.
  • En effet, dans certains pays l’utilité de certains produits est limitée. Il faut que vous définissiez si ce que vous vendez correspond bien à un besoin dans le pays où vous souhaiter vendre. Si la réponse à cette question est « non » alors, vous devez l’enlever de votre catalogue produit.
  • Inutile de faire des frais pour un produit qui ne se vendra pas. Il est donc primordial de s’intéresser à tout cela en amont du lancement de votre site e-commerce à l’étranger.

3.     Adaptez-vous à votre cible étrangère

  • Même si vous ne connaissez pas exactement quelle est votre cible à l’étranger, il est important que vous cerniez les habitudes des individus vis-à-vis d’internet. En effet, chaque population n’a pas les mêmes façons d’utiliser internet, de naviguer sur le web etc…
  • Par ailleurs, chaque pays à des réactions propres vis-à-vis des nouvelles technologies. Vous devez donc prendre tout cela en compte et vous adapter à la navigation internet de la population du pays en question.
  • D’autres parts, des icônes ou des couleurs peuvent vouloir dire quelque chose en France et vouloir dire autre chose dans un autre pays. Attention donc à ces significations qui peuvent jouer sur votre image de marque.

4.     Adaptez votre site e-commerce à la législation et aux moyens de paiement communs du pays

  • Cela peut paraître bête, mais même si les Français sont maintenant habitués à payer en carte bancaire, dans certains pays ce n’est pas le cas. Par exemple dans des pays comme l’Allemagne ou les Pays Bas, le virement bancaire et le moyen de paiement le plus utilisé.
  • Dans les pays comme la Chine ou le Japon, les clients sont habitués à payer dès qu’ils reçoivent le produit, pas avant.
  • De la même façon, il est primordial que vous convertissiez chaque prix dans la devise du pays. Tous ces éléments vont permettre au client de se sentir rassuré lors de l’achat en ligne.
  • Par ailleurs, il convient de s’adapter à la législation du pays en matière de retour de colis, de remboursement, de taxes etc…
  • Pour la livraison, pensez bien à étudier vos coûts : qu’est-ce que vous coûte le moins cher ? Envoyer vos produits depuis votre pays d’origine ou bien envoyer les produits depuis une plateforme logistique que vous aurez mise en place dans le pays étranger ?
Lire :   L'émotion : la clé de la différenciation !

 

 5.     Adaptez vos stratégies de référencement naturel et payant 

  • Bien évidemment si vous souhaitez vendre à l’étranger il vous faut adapter votre stratégie de visibilité web. Cette visibilité passe par le référencement payant et le référencement naturel. Bien évidemment il vous faudra traduire vos mots clefs mais également, il vous faudra vous adapter aux spécificités locales. Par exemple, en Chine ils n’utilisent pas Google mais Baidu.

De ce fait, lancer son site e-commerce à l’international n’est pas une décision à prendre à la légère. C’est beaucoup de travail et il faut également  savoir s’adapter à de nombreux éléments. Même la chose la plus évidente qui est de traduire son site internet doit faire l’objet de nombreuses attentions car il faudra monter une stratégie de mots clefs efficace dans une autre langue que la vôtre… Chose assez difficile…

 

 

A propos AudreyPortes

Audrey est en thèse de doctorat #marketing et monitrice d'enseignement à l'IAE de Montpellier. Elle a en poche un master 2 spécialisé #emarketing et a passé une année aux USA. Elle travaille plus particulièrement sur l'omni-canal, les parcours d'achat, le #CRM, la relation client, la transparence des entreprises et le dilemme de privacy paradox dans un contexte hyper-connecté. Passionnée par de nombreux sujets : recherche en marketing, psychologie du consommateur... et surtout de running ! Egalement blogueuse #ecommerce, #communitymanager au quotidien et sur des événements spécialisés comme #connecsud. Try to follow her : @AudreyPortes

3 réflexions au sujet de « Conseil de la semaine : Adaptez votre stratégie e-commerce à l’international ! »
  1. Simon

    Le plus difficile est la partie juridique. Entourez vous d’experts (pas que Wikipédia et Google) dans le domaine sous peine d’avoir de nombreux problèmes (surtout pour les douanes).

  2. Pingback: Conseil de la semaine : Adaptez votre strat&eac...

Comments are closed.