Focus sur les leviers e-publicité : search, display, emailing, affiliation…

Cet article vous intéresse ? Partagez le

Une étude réalisée par PWC, SRI, UDECAM nous dévoile tous les chiffres de l’e-publicité sous forme d’un bilan 2014 et de projections 2015. Cette 13éme édition est sortie en Janvier 2015.

Évolutions du marché de l’e-publicité : tendances générales

Le marché de la publicité en ligne est toujours en croissance en 2014 : +4%

observatoire epub 2015a

C’est le display qui évolue le plus fortement avec +8%. Le search croit de 4% et les autres leviers tels que l’affiliation et l’emailing sont en baisse de 6%.

display observatoire epub

Le pourcentage des investissement totaux dans les médias en 2013 était de 22% pour le digital. En 2014, il passe à 25%. Le digital est le deuxième media utilisé en France devant la presse, l’affichage, le courrier et la radio.

observatoire epub mix media 2015

Le search dynamisé par la tendance mobile

Le search (ou SEM) continu sa croissance grâce, entre autres, à la croissance du mobile et du local. Le search représente 1747M d’euros en 2014.

observatoire epub search

 

Le search est utilisé par les marchands qui recherchent visibilité et trafic rapidement pour des performances à court terme.

?Il y a une véritable croissance du search mobile avec le développement de nouveaux formats de publicité : Click to Call, extension d’image, search responsive, liens  Twitter  et  avis d’internautes…

Lire :   Le SEO en 2012 : état des lieux

Et les autres leviers d’e-publicité et d’acquisition de trafic ?

Il semble que les autres leviers d’acquisition de trafic connaissent une légère baisse en ce qui concerne les investissement, toutefois, les montants investis sont toujours conséquents

Emailing (-3%)

Il y a une émergence de la Dynamic Creative Optimization permettant de personnaliser la campagne au moment l’e-mail est ouvert (météo, géolocalisation…). L’offre de produit proposée dans l’email est par exemple modifiée en fonction du temps qu’il fait : il fait beau, les tongs seront à l’honneur.

Il semblerait également que l’emailing de fidélisation soit plus largement utilisé que l’emailing de prospection.

Comparateurs (-10%)

De nombreux comparateurs ont été fortement impactés par les modifications de l’algorithme de Google au second semestre 2014. Certains d’entre eux ont vu leur audience baisser considérablement.

Affiliation (-5%)

Cette baisse des investissement dans l’affiliation s’explique en particulier par l’attribution de la vente au dernier canal de vente. Cette baisse est également expliquée par le fait que le mobile, très largement utilisé, permet difficilement le tracking et donc rend très complexe une bonne reconnaissance des ventes sur ce canal.

Avez vous trouvé cet article utile ?

Cliquez sur une étoile pour voter

Note moyenne / 5. Total des avis :

Pas de vote à ce jour, soyez le premier à donner votre avis

A propos AudreyPortes

Audrey est en thèse de doctorat #marketing et monitrice d'enseignement à l'IAE de Montpellier. Elle a en poche un master 2 spécialisé #emarketing et a passé une année aux USA. Elle travaille plus particulièrement sur l'omni-canal, les parcours d'achat, le #CRM, la relation client, la transparence des entreprises et le dilemme de privacy paradox dans un contexte hyper-connecté. Passionnée par de nombreux sujets : recherche en marketing, psychologie du consommateur... et surtout de running ! Egalement blogueuse #ecommerce, #communitymanager au quotidien et sur des événements spécialisés comme #connecsud. Try to follow her : @AudreyPortes