La personnalisation sur mobile est encore loin d’être évidente pour les marchands Français !

Cet article vous intéresse ? Partagez le

La dernière étude de Teradata nous indique que l’utilisation du smartphone afin de réaliser des achats est largement répandu en France mais constat alarmant, dans le Top 50 des e-commerçants français, aucun n’utilise la personnalisation alors qu’ils sont tout de même 62% à avoir développé une application mobile dédiée.

Plus de la moitié des sites étudiés par Teradata (62%) ont une ne application mobile. Toutefois, seulement 29% de ces applications marchandes envoient des notifications « push » aux individus. Il a pourtant été démontré que ces notifications push via les applications sont des moyens efficaces de rentrer en contact avec les internautes et de se rappeler à leur esprit.

Une non incitation à l’achat via les applications

Les marchands français n’incitent pas à acheter directement sur l’application : seulement 6,4% d’entre eux le font alors que 68% des applications permettent aux cyberacheteurs de payer sur cette même application. C’est à ne plus rien y comprendre ;-). Si vous permettez l’achat via votre application mobile, pourquoi ne pas pousser le consommateur à passer au paiement sur cette dernière ?

Lire :   Faire de la publicité sur Youtube grâce à Adwords : pourquoi pas vous ?

Une non utilisation des notifications push

Par ailleurs, les notifications push représentent un moyen particulièrement intéressant de rappeler certains éléments aux internautes mais les marchands ne profitent pas de cette opportunité qui pourrait leur permettre de relancer le processus d’achat après un abandon de panier par exemple. Un moyen d’optimiser le taux de conversion qui n’est pas exploité ici.

Une non personnalisation de l’expérience sur mobile

En ce qui concerne la personnalisation de l’expérience sur mobile, le constat est le même : les marchands ne personnalisent pas le contenu des applications. Cette personnalisation pourrait passer par la géolocalisation ou le social marketing…mais seuls 22.6% des e-marchands demandent à accéder à la géolocalisation de leurs cyberacheteurs et de la même façon, seulement 16.7% proposent de se connecter via Facebook.

Le constat réalisé par Teradata est donc sans appel, les applications mobiles sont de plus en plus nombreuses mais ne sont pas utilisées comme elles le devraient. Toutes les potentialités de ce point de contact ne sont pas exploitées et c’est bien dommage car cela pourrait représenter pour les marchands une source de chiffre d’affaires indéniable.

personnalisationetmcommerce

Avez vous trouvé cet article utile ?

Cliquez sur une étoile pour voter

Note moyenne / 5. Total des avis :

Pas de vote à ce jour, soyez le premier à donner votre avis

A propos AudreyPortes

Audrey est en thèse de doctorat #marketing et monitrice d'enseignement à l'IAE de Montpellier. Elle a en poche un master 2 spécialisé #emarketing et a passé une année aux USA. Elle travaille plus particulièrement sur l'omni-canal, les parcours d'achat, le #CRM, la relation client, la transparence des entreprises et le dilemme de privacy paradox dans un contexte hyper-connecté. Passionnée par de nombreux sujets : recherche en marketing, psychologie du consommateur... et surtout de running ! Egalement blogueuse #ecommerce, #communitymanager au quotidien et sur des événements spécialisés comme #connecsud. Try to follow her : @AudreyPortes