E-réputation et visibilité sur le Web : le e-commerce contre le commerce classique

16 août 2012

Avant de se lancer dans une commercialisation classique ou bien une commercialisation en ligne de ses produits, il vous faut avoir une certaine offre adaptée à une certaine demande avec des prix adéquats.
Peut-on ainsi dire que le principe de la distribution en magasins physiques et sur internet est le même?
Ne vous y trompez pas, les boutiques en ligne ont leurs spécificités et je vous propose quelques points clefs à retenir pour avoir une stratégie e-commerce optimale.

E-commerce avec Iziflux

Visibilité

 

  • Il faut savoir quêtre visible sur le web n’est pas chose aisée. Ce n’est pas quelque chose de naturel qui arrive lors de la création de son site e-commerce. Il faut être patient.
  • Pour le commerce classique, lorsque vous choisissez d’implanter votre magasin en ville, vous décidez de choisir un emplacement visible dans un endroit dégagé. De ce fait, vous déterminez une zone de chalandise. Grâce au choix de l’emplacement de votre magasin, vous lui amenez une certaine visibilité.
  • Sur internet, c’est tout à fait différent. Même si votre site e-commerce attire l’oeil, est bien finalisé et pratique, il risque d’être invisible et pas très bien référencé par Google.
  • En effet, si vous avez quelques notions de SEO, vous savez que les algorithmes de Google prennent en compte un très grand nombre de facteurs afin de référencer un site quel qu’il soit.
  • Ainsi, votre joli petit site tout neuf ne sera pas dans les premières places des résultats naturels de Google si vous ne vous en donnez pas la peine et surtout si vous ne faites pas mieux que vos concurrents.
 
  • Suggestion? Le positionnement sur les mots clefs relatifs à votre activité.
  • Comment ? Grâce aux services Adwords (méthode payante) et au référencement naturel
  • (méthode gratuite)
Sur le même sujet :   Etude e-commerce : Débusquez les pratiques webmarketing des meilleurs e-commerçants !

 

Réputation

 

  • Comme le dit John Heywood, « celui qui a mauvaise réputation est à moitié pendu ».
  • Il s’agit donc lorsque l’on a un magasin physique ou bien une boutique en ligne de savoir gérer sa réputation pour amener à générer du trafic sur son site e-commerce.
  • Dans le monde des boutiques physiques, la circulation des informations est lente. Le bouche à oreille est limité et la propagation des rumeurs est ralentie.
  • Sur internet, il est très facile de donner son avis, de noter, de publier des expériences personnelles, de diffuser de l’information à un grand nombre de personnes via les réseaux sociaux. Ainsi, la moindre petite rumeur va être propagée à des milliers d’internautes

 

Attention…

  • Pour tenir un commerce classique, il faut des vendeurs, et donc par conséquent des salariés. Ces derniers vont avoir pour mission de faire vendre les produits et ils seront les seuls à pouvoir faire en sorte d’augmenter le taux de conversion.
  • Pour une boutique en ligne, il n’y a pas de vendeur. Il ne peut donc pas conseiller et amener le client à l’acte d’achat. Dans ce cas là, il faut faire en sorte que votre boutique en ligne soit claire et que votre tunnel de conversion soit facilité.
  • Par ailleurs, qui dit ecommerce dit 1 à 2% de colis perdus lors de l’envoi. Ce pourcentage augmente d’autant plus pendant les vacances ou à Noël.
  • Qui dit ecommerce dit également se  frotter aux joies de la fraude. pensez donc à envoyer le produit contre signature à réception
Sur le même sujet :   Les avis en ligne : info ou intox ?

 

N’oubliez donc pas que le e-commerce est avant tout du commerce mais certains inconvénients vont venir se rajouter à la liste déjà existante dans la vente dite classique.

Avez vous trouvé cet article utile ?

Cliquez sur une étoile pour voter

Note moyenne 0 / 5. Total des avis : 0

Pas de vote à ce jour, soyez le premier à donner votre avis