SEO : Le not provided continue sur sa « jolie » lancée…

Cette étude a été réalisée par AT Internet, spécialiste dans la mesure d’audience et la web-analytique sur une période étalée du 1er janvier 2013 au 31 janvier 2014 sur 10 597 sites web Français, 635 sites web Américains et 410 sites web Allemands.

Il est vrai que le not provided fait réellement parler de lui depuis maintenant quelques temps. En effet, les connexions sécurisées HTTPS sont de plus en plus nombreuses sur Google.

Si l’on retourne quelques temps en arrière, c’est depuis fin 2011 que le not provided est en place. Il a d’abord été lancé sur certaines versions des navigateurs Firefox, Safari et Chrome et s’est généralisé à tous utilisateurs de Google en septembre 2013.

Les requêtes indéterminées sur Google sont donc de plus en plus nombreuses et ce n’est pas prêt de s’arrêter là !

80% des requêtes Google sont indéterminées en France en janvier 2014  

Entre Janvier 2013 et Janvier 2014 le nombre de requêtes indéterminées a énormément augmenté. En effet, cette augmentation est de 50 points.

Ce mois de Janvier 2014 compte 81,2% de requêtes not provided en moyenne pour les visites effectuées depuis la France. Ce pourcentage était de 30,5% en janvier 2013.

not provided

Le not provided aux Etats-Unis

Si l’on s’intéresse aux requêtes aux USA : 77% d’entre elles sont indéterminées en janvier 2014 contre 42% en janvier 2013. C’est une hausse de 35 points.

not provided usa

Quels navigateurs sont plus sujets au « not provided » ?

En moyenne pour un site web en France :

  • 92,3% de requêtes Google indéterminées depuis le navigateur Google Chrome
  • 91,5% depuis Firefox
  • 89,7% depuis Internet Explorer 

Ainsi donc, et de manière générale, il y a 9 requêtes Google sur 10 qui sont indéterminées sur les navigateurs les plus utilisés (Chrome, Firefox et Internet Explorer).

Sur Safari, ce sont 7 requêtes Google sur 10 qui sont not provided (janvier 2014).

C’est depuis septembre 2013 et la globalisation du SSL au plus grand nombre que le not provided a réellement explosé. Google souhaite respecter la confidentialité de ses utilisateurs en n’indiquant plus les mots clés / requêtes permettant d’arriver sur tel ou tel site web.
Notez toutefois que Google Adwords permet toujours de connaître quels mots clefs apportent quel trafic. Les liens sponsorisés peuvent donc être une solution à cette problématique.

D’autres navigateurs web comme Bing et Yahoo! ou des navigateurs comme firefox ou chrome se lancent également dans le cryptage des requêtes des internautes. Cela passe par l’intégration du SSL. Ce protocole de sécurisation https va se généraliser et va surement faire passer le not provided à 100%. Affaire à suivre donc… !

requete not provided

A propos AudreyPortes

Audrey est en thèse de doctorat #marketing et monitrice d'enseignement à l'IAE de Montpellier. Elle a en poche un master 2 spécialisé #emarketing et a passé une année aux USA. Elle travaille plus particulièrement sur l'omni-canal, les parcours d'achat, le #CRM, la relation client, la transparence des entreprises et le dilemme de privacy paradox dans un contexte hyper-connecté. Passionnée par de nombreux sujets : recherche en marketing, psychologie du consommateur... et surtout de running ! Egalement blogueuse #ecommerce, #communitymanager au quotidien et sur des événements spécialisés comme #connecsud. Try to follow her : @AudreyPortes

Une réflexion au sujet de « SEO : Le not provided continue sur sa « jolie » lancée… »

Comments are closed.